Découvrez Mars, la quatrième planète du système solaire

Comme Mercure, Vénus et la Terre c’est une planète rocheuse (ou tellurique en langage plus scientifique). La distance la séparant du Soleil varie entre 207 (périhélie) et 249 (aphélie) millions de kilomètres. Sa période orbitale est de 686,71 jours.

Elle est environ dix fois moins grande que notre planète mais est dix fois plus grande que la Lune. Vous avez maintenant une idée représentative de sa taille.

Une des particularités est que son activité géologique est faible.

La période de rotation est du même ordre que celle de la Terre, et son obliquité lui confère un cycle des saisons similaire à celui que nous connaissons.

Mars peut selon les périodes de l’année être observé à l’œil nu avec une couleur rougeâtre. Son éclat est généralement plus faible que celui de Vénus et de Jupiter mais peut dépasser le diamètre apparent de ce dernier (il varie de 25,1 à 3,5 secondes d’arc).

La planète a toujours été caractérisée visuellement par sa couleur rouge qui est due à l’abondance de l’hématite amorphe et d‘oxyde de fer(III) à sa surface. D’où son surnom de « Planète Rouge ».

Mars possède deux petits satellites naturels, Phobos et Déimos.

On notera que le diamètre apparent du Soleil, vu de la planète, n’est que des deux tiers de celui vu de la Terre. La durée d’une journée martienne est de 24,6 heures et la valeur de la pesanteur de la planète est de 3.71 soit les deux cinquième de celle de la Terre. Les températures varient en moyenne autour de -70°C  mais peuvent atteindre 20 °C dans certaines régions. Ces températures très basses ne sont pas seulement dues à la distance par rapport au soleil mais à cause d’une atmosphère trop ténus. Cette dernière, composée en majorité de CO2 est 150 fois moins dense que sur Terre.

La distance séparant la Terre de la planète rouge varie de 55,7 à 401,3 millions de kilomètres.

Avant le survol de Mars par Mariner 4 en 1965, on pensait qu’il s’y trouvait de l’eau liquide en surface et que des formes de vie similaires à celles existant sur Terre pouvaient s’y être développées (thème très fécond en science fiction).

Cependant en 1965, Mariner 4 permit de découvrir une planète dépourvue de champ magnétique global, avec une surface cratérisée semblable à celle de la Lune. On y trouve beaucoup de cratères et des bassins d’impact. Comme sur Terre il y a des formations d’origine tectoniques et climatiques telles que des volcans, des rifts, des vallées, des mesas, des champs de dunes et des calottes polaires. La plus grande montagne du Système Solaire, le Mont Olympe (qui est aussi un volcan bouclier) culminant à 22 km, et le plus grand canyon, Valles Marineris, se trouvent sur Mars.

Depuis Mars fait l’objet de programmes d’exploration plus ambitieux que pour aucun autre objet du Système solaire car parmi tous les astres que nous connaissons, c’est celui qui présente l’environnement différant le moins de celui de notre planète. Cette exploration nous a apporté une bien meilleure compréhension de l’histoire géologique martienne, révélant notamment l’existence d’une époque reculée, où l’eau liquide existait (plusieurs preuves en attestent de la présence); la sonde Phoenix a découvert en 2008 de la glace d’eau à une faible profondeur dans le sol de Vastitas Borealis.

Pour en savoir plus sur la planète rouge et se tenir informé de son actualité (découvertes, envois de sondes, projets…), je vous renvoie sur la catégorie Mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *