Faire de Vénus une deuxième Terre

Actuellement les températures à la surface vénusienne sont de l’ordre de 450°C. Le fait qu’elle sont très élevées est due à deux facteurs:

-Un ensoleillement fort, vu la position par apport au soleil.
-Une atmosphère 90 fois plus dense que celle de la Terre, ce qui engendre une forte pression donc une forte température. C’est cette atmosphère qui fait que la température à la surface est plus importante que celle de Mercure, pourtant plus proche du soleil.

Le défi majeur est donc de réduire l’atmosphère vénusienne. Pour cela plusieurs solutions théoriques ont été proposées:

-Bombarder la planète de météorites pour éjecter une partie du CO2. Seulement une météorite de diamètre de 700 km tombant à la vitesse de 20 kilomètres à la seconde expulserait seulement le millième de l’atmosphère. Il faudrait donc trouver de nombreux corps célestes d’au moins cette taille.

-En éclipsant le rayonnement solaire à l’aide d’un grand bouclier spatial, on refroidirait la planète afin de liquéfier ou solidifier une partie du CO2. On pourrait dans le même temps aussi injecter un grand nombre de cyanobactéries pour pomper le CO2 et le transformer en dioxygène.

-Bombarder de dihydrogène. En effet la réaction de Bosh consiste à partir de dioxyde de carbone et de dihydrogène à l’état gazeux, à produire du carbone sous forme graphite et de l’eau liquide, élément indispensable pour héberger la vie.

Après avoir déplacer le surplus de CO2, il reste le problème du fort ensoleillement.

-Afin de le réduire, on pense à mettre un bouclier spatial entre la planète et le soleil.La construction d’un bouclier solaire suffisamment grands est une tâche difficile, car sa taille devra être d’au moins d’environ 4 fois le diamètre de Vénus.

-On pourrait installer des boucliers atmosphériques ou de surface.

-Des réflecteurs posés à la surface pourrait rafraîchir l’atmosphère.

-Dans la haute atmosphère des ballons réflecteurs peuvent créer de l’ombre, mais il en faudra beaucoup.

Le troisième problème est la vitesse de rotation très lente. Vénus accomplit sa rotation en 243 jours terrestres. Un jour sidéral sur Vénus dure ainsi plus qu’une de ses années (224,7 jours terrestres). Cependant ce problème est lié en partie au deuxième: la lenteur de la rotation est due aux effets des marées solaires sur l’épaisse atmosphère.

Pour que la terraformation soit entièrement achevée, il faudra qu’il y ait suffisamment d’eau, de dioxygène et d’ozone(contre les rayonnement ultra-violets) et que le cycle de l’eau soit activé (hydrosphère).

Terraformer Vénus semble plus difficile que de terraformer Mars, mais l’étoile du berger possède des caractéristiques communes avec la Terre dont sa gravité et sa taille. Autrement dit une personne née sur Vénus ne devrait pas avoir de grand problème à s’adapter à l’environnement terrestre et inversement.

Ce projet, pour l’adapter à nos besoins, est sujet à débat quant à sa faisabilité. Même si il n’est pas prévu pour demain, il faut y penser. Car nous sommes de plus en plus nombreux à vivre sur Terre. De plus l’homme, de nature individualiste, est entrain de détruire petit à petit la planète, sans compter que nous ne sommes pas à l‘abri d‘un drame à l‘échelle planétaire (catastrophe naturelle, nucléaire, pollution,…).

 

8 réflexions au sujet de « Faire de Vénus une deuxième Terre »

  1. Je me demande si il est possible de terra former une planète dans un avenir proche.
    Difficile de parler de terraforming quand on voit qu’il existe de nombreuses façon de rendre la terre inhabitable pour l’homme (catastrophe nucléaire, destruction de la couche d’ozone, dérèglement climatique…). Sauvez notre planète est donc en théorie d’une facilité incomparable avec le terraforming.
    Parmi les astres du système solaire, les lunes du système ont une gravité trop faible pour retenir une atmosphère.
    Les quatre géantes gazeuse ne sont pas terraformables en raison de leur structure. La planète doit être rocheuse.
    Les trois candidates restantes sont Mercure, Vénus et Mars. Cependant mercure est trop proche du soleil même si il possède un champ magnétique, celui-ci est faible (Le cinquantième du champ magnétique terrestre). La gravité combinée à la chaleur ne permettrait pas de maintenir une atmosphère. En théorie Il faudrait donc rafraichir la planète en plaçant des boucliers pour diminuer l’ensoleillement et ensuite injecter une atmosphère. Mais tout comme mars il se peut que la gravité (qui est à peu près la même) soit trop faible pour maintenir une atmosphère aussi dense que sur terre, sans compter qu’à long terme une gravité partielle causerai probablement des problèmes de santé pour l’homme.
    La planète ressemble le plus à la terre est Vénus. La gravité (8.9 est proche de celle de la terre) Même si ça reste une gravité partielle, la différence est largement acceptable même si on la ressentirait. Du point de vue pratique il pourrait être tout à fait intéressant de terraformer vénus au vue de l’augmentation de la population sur terre.
    Les conditions qui règnent à la surface de la planète et qui sont hostiles pour l’homme sont liés : l’atmosphère trop épaisse génère un effet de serre puissant et est à l’origine de la faible rotation. Cette dernière est probablement la cause de l’absence de champ magnétique, bouclier protecteur des particules solaires. Afin d’établir une rotation plus rapide, il faudrait expulser la plus grande partie de l’atmosphère composées à 97% de CO2. Une idée assez judicieuse consisterait à utiliser cette énorme quantité de CO2 pour fabriquer un bouclier ou un masque que l’on mettrait en orbite autour de la planète pour diminuer la chaleur

    • Bravo pour ce post qui me semble intelligent,bien que je ne sois surement pas le plus compétent pour en juger…
      Se créer quelque part une position de repli est clairement ,a mon avis, une arrière-pensée de pas mal de scientifiques qui sont inquiets,et le mot est faible,pour l’avenir de notre humanité…
      Une terra-formation de planète ne peut s’envisager autrement que par procédé chimique et/ou bactériologique (sauf par les adeptes de Mc Giver)
      peut-etre complété par un apport d’eau (de glace) récupérée dans la périphérie du système solaire ou elle est abondante,et ou notre technologie actuelle pourrait presque aller la chercher aujourd’hui avec des moyens financiers acceptables !
      Le fond de ma pensée est que c’est sans doute a notre portée,mais que nous ne le réaliserons sans doute jamais faute du minimum de sagesse nécessaire.
      Notre société est gangrénée par la violence (usa 30000 homicides/an) mais on ne va certainement pas interdire définitivement les armes ! ça jamais !
      Et aussi par une cupidité sans borne,a l’origine de TOUS les trafics,mais on ne va certainement pas rendre l’argent Traçable ! ça jamais !
      Pourtant ce sont 2 mesures qui règleraient 95% de nos problèmes.On pourrait alors se lancer dans des projets exaltants, à la mesure du génie humain !
      Dans tous les cas, dans 5 milliard d’années notre système solaire aura vécu…
      Alors tout ça pour ça ? La matière sera toujours là, mais sans doute plus la pensée… Dommage…

      • La pensée sera toujours là si un riche rêveur ambitionne de terraformer vénus ou/et mars à distance (robotique, moyen chimique ,organique) et laisse le temps à un biotope de se crée avant l’arrivée de l’homme ?

  2. Moi je suis pas un scientifique. mais par contre je crois avoir une autre idée.

    Si j’ai bien comprit la situation. vénus ne tourne pas essayer vite et des phase gothique dans sa rotation. pourquoi ne pas se servir de co2 pour crée une lune artificielle.
    1/4 de sa grandeur et 1/10 de son poids. pour avoir les même effet que notre lune.

    A mon avis a moi cela devrait affecter sa rotation et du même coup la faire tourner plus vite. Si elle tourne plus vite je croit que cela ferait augmenter son champ magnétique qui la protégerais mieux du soleil.

  3. Bonjour j’ai ma petite idée pour terraformée vénus et l’adapter au besoin humain l faudrai en premier lieu l’eloigner du soleil toujours dans la zone d’habitabilité la bombarder avec un corps massif (genre une des lunes glacer de saturne ou encore une des lune jovienne :un corps de la taille de Io ,Europe et pourquoi pas Calisto ) qui sont de plus composer d’eau ce qui ferai un apport en eau et qui servirai a mettre en place l’hydrosphère nécessaire; en plus en la frappant avec un corps de cette taille et avec le bon angle on pourrais changer son sens de rotation et en même temps l’accélérer et l’énergie de l’impact relancerais la dynamo (champs magnétique interne) les élément les plus lourds migreraient vers le noyau et engendreraient la thermonucléarisation adéquate.
    Le CO2 serai expulser dans l’espace et pour évitera ce qu’il revienne sur la planète du fait de la gravité ont pourrait le satelliser autour de la planète et du fait du frois dans l’espace il se cristallisera et et donnera a la planète des anneau saturnien et on pourrai amener pluton et charron en orbite « vénusienne » et les terraformer aussi. et cette fois ci pour éviter les querelle plein de médiocrité de frontière religion etc…..un gouvernement mondial avec une économie baser sur l’humain et les ressource s’impose dès le départ. une société baser sur le bien être et l’avancement humain la science le savoir le bien commun la mise en commun de toute les ressource et surtout pas d’économie basée sur la rareté qui engendre bien des soucis a ce monde terrien moribond

    • Je reviens à mon post d’il y a 2 ans jour pour jour au juste.
      La terraformation implique une vision à l’on terme qui ne sera pas défini par le profi une société dirigée vers la science les savoirs et l’exploration spatial faudrait mettre un bouclier planétaire type la planète scarif dans star wars l’éjecter de son orbite actuelle pour la placé
      plus loin dans la zone habitables la terre se situe à 150 millions de km de soleil tandis que mars se situe à 227 millions de kilomètres du soleil faudrait « l’installer  » à 180/190 millions de km entre ces 2 planètes ensuite il faudrait comme je l’avait écrit il a tout juste 2 ans faire en sorte sue la nouvelle humanité est un second habitat et adjoindre à Vénus un satellite pour avoir un cycle de marée sur un Océan global et avoir un second monde et y mettre une lune Galiléenne du type de IO qui est une lune de bonne taille completelent différencié et fait de Roche silicatés active qui plus ai avec un champs magnétique qui elle aussi sera terraformé a sont tour et en utilisant la petite planète naine Cérès de la ceinture de kuiper qui est très riche eau et autres composés en plus après avoir été percuté par l’éjecter de sont atmosphère seront cristallisé et viendront se satellites dans l’espace en orbite et l’océan obtenus occupera environ 75/80 % de la planète il en résultera de multitudes îles avec des climats plus favorables que les grandes masses continentales entourant 2 principaux continent nyobe terra et Aphrodite terra d’une taille Supérieur à lafrique à l’amérique du Nord baignant dans des mers peu profonde de l’ordre de 500 a 2500metres car Vénus est moins escarpée et plus plate que la terre tandis que sur la nouvelle IO se seront de profonde mers avec des paysages n’ayant rien à envier à Mars et bien plus spectaculaires il faudrait contrôler le climat ,envisager des transport en commun efficace et en constante évolution bannir les moteur à explosion et la voiture individuelle miser sur les énergies renouvelable type l’énergie libre ,le wifi énergétique,anti matière,hydrogène ,l’éolienne etc…pour réchauffer les habitations qui seront de type sphérique car la vie et la forme naturelle c’est la sphère et pas le cube comme les cases africaine et les igloo jepensent a utilisé des matériaux reprenant le principe de la photosynthèse des plantes avec différentes tailles et replicable et adaptable à l’infini voir les travaux de Jacques fresco et du Vénus project et qui se marieront avec la topographie du terrain comme à Pétra en Jordanie et aussi les habitations des pueblos en amérique du sud et au Mexique,des maison troglodytes et habitations dogon du Mali et au niveau sociologique voir ce qu’a fait le Vénus project et la fondation zeitgeist le travail ne doit pas être une obligation car sinon mal fait et causant de la souffrance l’argent ne doit plus être au centre mais l’humain le groupe et l’individu mais pas l’individualisme comme prôner en Occident,côté éducation forment des citoyens éclairés et instruit discipliné et qui peuvent être critiques mais non revêche au système en place et système social et scolaire sachant décelé le meilleur de tout un chacun ,rendre les gens Curieux,épanoui,à l’esprit vif et entretenu il faudrait mettre en place et ce depuis le jeune âge la notion africaine de sagesse d’UBUNTU et d’humanisme avec une approche holistique de la chose et ceci des la prime enfance reformé l’éducation en prenant ce qui se de mieux de par le monde il faut que soit mis en commun les ressources une économie basé sur les ressources pour le plus grand bien il faut une eco-citoyenneté interstellaire mettre en place un gouvernement planétaire vénusien et de IO et les colonies et mondes contrôlés par le STELLARIUM gouvernement interplanétaire qui sera l’entité aux commandes et TOTALEMENT INDÉPENDANT de la terre et de ses intérêts dirigé par des hommes et des femmes ayant prouvé leur attachement à notre nouvelle société les gens voulant immigrer seront formés dans des établissements spécialisé installé sur des avant poste sur de astéroïdes endoctrinés dans le bon sens pour éviter tout malentendu et une mauvaise émigration qui génèrent à Termes des frustrations et des conflits ils faut que tous le monde y trouvent sa place et se disent qu’il fait parti de quelques chose de plus grand que lui-même et qu’il y ait de la promotion sociale et que pour avoir accès à des responsabilités politiques ils faudra d’abord avoir fait ses preuves au niveau local mais comme dans star trek un socialisme qualifié aujourd’hui d’utopie mais réalisable car l’énergie contrairement sur terre ou elle est rationné ne le sera pas la bas qui ne nuit pas à l’esprit d’entreprise mais pour le bénéfice de tous et encouragé en se sens pour être totalement indépendant de la terre et de ses divers entités il faudra mettre en place une Marine stellaire capable de défendre nos intérêts à tout moments mais aussi une Marine commerciale ne nous empêchant pas de commercer de manière équitable avec les autres civilisations l’énergie étant abondante grâce à l’espace donc elle ne sera pas rationné et sera rationnellement répartie entre tous,pour arrivé à une société post pénurie.

  4. Bonjour je reviens à mon post de 2019 un an jour pour jour après le précédent post et 3 ans jour pour jour après mon premier sur la question.
    Et après mille réflexions je me suis mis à penser que la planète Vénus n’était pas le meilleurs corps célestes le plus proche dans notre système solaire à terraformer moi je pense qu’il faudrait plutôt viser les lunes de JUPITER les 4 lunes principales a savoir IO, EUROPE ,GANYMÈDE,CALLISTO .
    Ces lunes ne sont pas soumise aux désagréments qui peuvent survenir avec la terraformation de Vénus problèmes de rotations,de champs magnétique,de pression atmosphérique…..
    Ganymède, satellite galiléen de Jupiter, est le plus gros satellite de notre système solaire. Il est bien plus gros qu’une planète naine comme Pluton, et même plus gros qu’une planète comme Mercure … Ganymède s’approche de la taille de Mars ! Comme tous les satellites galiléens, il est soumis à d’importants effets de marée qui agitent et réchauffent sa structure interne. Ainsi, un important manteau de glace fondue, voire d’eau liquide, se meut en son sein. C’est pourquoi les satellites de Jupiter sont le nouvel Eldorado de la conquête spatiale
    Ganymède tourne autour de Jupiter à une distance de 1 070 000 km, soit approximativement le triple de Io et le double d’Europe. Il parcourt cette distance en 7.154 jours, à la vitesse de 39 240 km/h. Le satellite entre d’ailleurs en résonance 2 avec Europe et 4 avec Io. Du fait de la forte attraction de Jupiter, Ganymède est lui aussi en rotation synchrone avec sa planète, il lui présente donc toujours la même face, comme Europe et Io. Comme ses congénères, l’orbite de Ganymède est très circulaire (son excentricité n’est que de 0.006) et très peu inclinée (0.195°). mais le problème de rotation synchrone pour lui donner un cycle jour nuit peut être régler en lui administrant une atmosphère .
    parce que si les lunes de Jupiter montre toujours la même face, c’est parce qu’elles ressentent les marées exercées par la géante Gazeuse qui jouent le rôle d’une friction qui ralentit sa rotation sur elle-même. Ce phénomène s’arrête quand le temps que met le satellite pour faire un tour sur lui-même est égal au temps mis pour parcourir son orbite autour de la planète. C,est pour ça que les lunes comme la plupart des satellites naturels du Système solaire sont dans cet état appelé « rotation synchrone ».
    Une atmosphère en provoquant des différences de température (entre le jour et la nuit, entre l’équateur et les pôles), le chauffage solaire et les radiations de Jupiter vont crées des vents qui redistribueront la masse de l’atmosphère de manière à ce que l’attraction gravitationnelle de Jupiter puisse accélérer la rotation de cette dernière autour du globe. Grâce à cela et dans le cas des lunes Galiléennes , l’atmosphère sera capable, d’accéléré des lune .

    QUESTIONS ECONOMIE:
    Ganymède deviendra de ce fait la nouvelle capitale du STELLARIUM et le future cœur économique du Système solaire parce qu’il s’agisse d’exploiter les richesses en gaz de Jupiter ou d’étudier cette planète de près, les futurs explorateurs et habitants du système jovien auront besoin d’une base depuis laquelle opérer. Ganymède se devra d’être, le plus gros satellite du système solaire, pourrait être le pied et la terre idéal.
    Le système jovien pourrait bien devenir, après le système Terre, le second foyer de la présence humaine dans le système solaire. Surtout si la vie est découverte sur Mars et que les possibilités de colonisation humaine s’y trouvent fortement limitées, sans parler d’une terraformation.
    Tout équipage quittant la protection de la Terre doit faire face au problème des radiations solaires. Ceux qui s’approcheront de Jupiter devront également apprendre à se protéger de ses propres radiations mortelles.
    Or, Ganymède, un corps plus gros que notre Lune et à peine plus petit que Mars, offre un double avantage : il bénéficie de la protection du champ magnétique de Jupiter contre les radiations solaires ; mais il possède également son propre champ magnétique, qui protège sa surface des radiations de la géante gazeuse.
    Ajoutez à cela l’énorme quantité d’eau que possède Ganymède et ce petit monde fait figure de véritable oasis dans cet enfer que constitue le système jovien. Le satellite est en effet recouvert de glace et pourrait abriter comme Europa, autre compagnon de Jupiter, un océan d’eau liquide sous sa surface.
    En revanche, Ganymède est relativement pauvre en minerai. Mais les autres satellites de Jupiter, notamment les satellites troyens, pourraient permettre de subvenir aux besoins de futurs colons. Ces atouts pourraient permettre à Ganymède de rivaliser et largement dépasser Mars, au sein du système solaire et d’en faire l’un sinon LE cœur économique.
    de plus le système Jovien se situe a coté de la ceinture intérieur d’astéroïde qui est un bon point économique pour la mise en place d’une économie basée sur les ressources avec tous les avantages qui vont avec.
    Revenons à Ganymède mais cela vaut pour les autres lunes aussi
    Ganymède est l’une des lunes de Jupiter . On pense qu’il devrait être l’un des corps pris en considération en matière de colonisation spatiale. Il est bien plus grand que notre propre lune . C’est, en fait, la plus grande lune du système solaire et elle a un plus grand diamètre que la planète Mercure . Cependant, Mercure a plus de masse que Ganymède.
    Il est possible que Ganymède ait de l’eau liquide sous la surface. Si cela est correct, il pourrait être terraformé et chauffé en ajoutant des gaz à effet de serre tels que l’hexafluorure de soufre et le tri fluorure d’azote. Le soufre se trouve en grande quantité sur Io , une autre de la lune de Jupiter. Un autre avantage est que Ganymède possède une forte magnétosphère en plus de celle de Jupiter, qui est considérée comme importante pour maintenir une atmosphère.

    La journée à Ganymède est d’environ 3,5 jours terrestres, donc la rotation doit être accélérée.

    Sa taille est beaucoup plus petite que celle de la Terre, donc Ganymède peut ne pas avoir suffisamment de gravité pour maintenir en permanence une atmosphère. Cependant, il lui faudrait des milliers à des dizaines de milliers d’années pour finalement perdre son atmosphère. De plus, la magnétosphère et la distance de Ganymède avec le soleil ralentiraient le processus. La glace à la surface peut être convertie en oxygène pour l’atmosphère, qui pourrait être transformé en dioxyde de carbone. Plus de CO2 pourrait être prélevé sur Vénus, qui a suffisamment d’atmosphère, y compris de l’azote qui peut également provenir de Titan, pour terraformer plusieurs mondes.

    Vie et économie
    Si une couche extérieure de gaz à effet de serre est suffisamment épaisse, Ganymède disposera de suffisamment de chaleur pour garder les océans liquides. Les villes peuvent être construites dans des villes traditionnelles de style Terre ou sur l’eau. La vie sur Ganymède ressemblera beaucoup à la vie sur Terre ou sur Mars.

    La vie peut être comme la plupart des régions du système solaire, les bactéries (de préférence les cyanobactéries), les mousses, les plantes plus résistantes et les algues créeront d’abord de l’oxygène. Une fois que suffisamment d’oxygène est développé, une vie complexe peut être ajoutée. potentiellement avec un peu de génie génétique pour les maintenir en vie. ]
    Données de base
    Distance du Soleil: 778,57 millions de km
    Distance à Jupiter: 1,07 million de km
    Diamètre: 5268 km
    Constante solaire : 0,073
    Masse: 0,025 Terre
    Densité moyenne: 1,936 kg / l
    Période orbitale: 7.155 jours terrestres
    Période orbitale de Jupiter: 11,862 années terrestres
    Inclinaison axiale de rotation: inférieure à 10 degrés
    Atmosphère Modifier
    Voir les paramètres de l’atmosphère

    Ganymède est à une distance sûre de Jupiter. Sa sphère de Hill est plus grande et les perturbations des autres lunes et Jupiter lui-même ne sont pas si fortes. Cela garantira une atmosphère plus stable.

    Au cours de cette simulation, nous utiliserons une atmosphère avec la même pression au niveau de la mer que la Terre et une composition similaire.

    Stabilité de l’atmosphère pour les molécules d’oxygène:
    Gravité terrestre (15 degrés C): 4.116
    Gravité de Ganymède (15 degrés C): 16,73
    Gravité de Ganymède (-100 degrés C): 10,06
    Stabilité de l’atmosphère pour les molécules d’eau:
    Gravité terrestre (15 degrés C): 7,320
    Gravité de Ganymède (15 degrés C): 29,75
    Gravité de Ganymède (-100 degrés C): 17,88
    Stabilité de l’atmosphère pour les molécules d’hydrogène:
    Gravité de la Terre (15 degrés C): 65,88
    Gravité de Ganymède (15 degrés C): 160,9
    Gravité de Ganymède (-100 degrés C): 267,8
    notes : Une valeur inférieure à 10 signifie stabilité pendant plus d’un million d’années, une valeur entre 10 et 100 signifie stabilité entre 0,1 et 10 millions d’années, tandis qu’une valeur supérieure à 100 signifie stabilité pendant moins de 10 000 ans.

    Ce calcul n’inclut pas l’érosion éolienne solaire.

    Conclusion : au-dessus de la couche de gaz à effet de serre, Ganymède peut retenir l’oxygène pendant une longue période, mais pas pendant des millions d’années. Les vapeurs d’eau, plus légères, peuvent atteindre le haut de l’atmosphère. Cependant, en raison des basses températures, presque toute l’eau se condensera et retombera.

    Ganymède est protégé par la magnétosphère de Jupiter. Cependant, le peu de rayonnement UV qui atteint la surface peut dissocier les molécules d’eau. L’hydrogène sera perdu dans l’espace.

    L’atmosphère ressemblera à ceci:

    Température moyenne au sol: 15 degrés C

    Pression de surface au niveau de la mer: 1
    Masse totale de l’atmosphère (Terre = 1): 1,09
    Hauteur de l’air respirable: 53,9 km
    Hauteur totale de l’atmosphère: 161 km
    Température moyenne au sol: -100 degrés C

    Pression de surface au niveau de la mer: 1
    Masse totale de l’atmosphère (Terre = 1): 0,85
    Hauteur de l’air respirable: 41,5 km
    Hauteur totale de l’atmosphère: 124 km
    Combiné: Masse totale de l’atmosphère (Terre = 1): 0,97 Hauteur respirable de l’atmosphère: 47 km

    Hauteur totale de l’atmosphère: 143 km.
    Fondamentalement, il y aura deux couches atmosphériques différentes: en dessous et au-dessus des gaz à effet de serre. La couche inférieure sera plus chaude et contiendra la majeure partie de l’air, tandis que la couche supérieure sera froide et compressera la couche inférieure.

    L’atmosphère sera moelleuse.

    Modification de la température
    Article principal: Température .

    Le premier problème avec Ganymède est que nous devons gagner la bonne température de surface. La constante solaire est faible (0,073) par rapport à la Terre (1,98). Des gaz à effet de serre sont nécessaires voici quelques valeurs utiles. La quantité nécessaire d’hexafluorure de soufre est de 0,189 kg / m2.

    Simulation climatique
    Climat .

    Sur Terre, la température moyenne est de +15 degrés C. En utilisant des gaz à effet de serre, nous ferons de notre mieux pour obtenir une valeur similaire.

    Ganymède a un diamètre plus petit que la Terre (0,413), une chose qui aidera les courants d’air à mélanger les températures. L’atmosphère extrêmement moelleuse nous aide également à maintenir une température globale similaire pour toute la lune.

    Températures moyennes pour chaque latitude:

    pôles: 11 C
    75 degrés: 13 C
    60 degrés: 14 C
    45 degrés: 15 ° C
    30 degrés: 16 C
    15 degrés: 16 ° C
    équateur: 17 C
    Variation du cycle jour-nuit:

    Ganymède a une longue journée (7.155 jours terrestres). À cause de cela et de l’énorme effet de serre nécessaire, il y aura très peu de différences de température.

    Variation de température quotidienne: 6 degrés C
    Variations jour-nuit de l’équateur: 14 à 20 degrés C
    Variations jour / nuit près du pôle: 8 à 14 degrés C.
    Altitude:

    En raison de l’atmosphère duveteuse, la température ne diminuera pas de manière significative avec l’altitude.

    Saisons:

    Ganymède a une très faible inclinaison axiale, il n’y aura donc pas de saisons.

    Conclusion .

    Ganymède est très intéressant. Il se comporte comme une planète extérieure , mais, contrairement à Io et Europa, il a des variations de température. Les pôles sont environ 6 degrés plus froids que l’équateur. Des variations de température jour – nuit existent en raison du long cycle diurne. Dans l’ensemble, il y aura des différences de température jusqu’à 12 ° C. Cela peut légèrement influencer le régime hydrologique. On peut s’attendre à ce que l’humidité du jour diminue un peu et même à voir parfois des coins de ciel bleu, tandis que la nuit, il pleuvra plus souvent.

    Géographie Modifier
    Voir aussi: Géographie et configuration géographique – Tectonique .

    Ganymède est très complexe, avec des montagnes, des cratères et des fractures. La lune semble avoir une croûte glacée épaisse qui couvre un océan souterrain. Dans de telles conditions, trois solutions de terraformation sont possibles, chacune avec ses propres avantages et problèmes.

    Faites fondre la glace et construisez une planète océanique . Cela prendra du temps car la croûte est épaisse.
    Construisez des continents artificiels . Cette solution nécessite d’abord que la croûte glacée soit fondue. L’océan souterrain n’est pas trop actif et les continents pourraient être stables.
    Couvrir la glace avec une isolation au sol . Cette solution nécessite beaucoup de travail et coûte cher.
    Océans . Si nous fondons la croûte, l’océan sous-marin sera exposé. Pour Ganymède, nous ne savons rien de la composition chimique de son océan intérieur. S’il est trop salé, nous créerons une planète de l’océan salé , qui ne peut pas supporter beaucoup de vie marine.

    Continents . Si des continents artificiels seront construits, ils n’auront pas de hautes montagnes, pour économiser des ressources. Ils pourraient avoir des lacs et des rivières.

    Il est possible que les continents soient petits. Cependant, si nous découvrons que l’océan contient des composés chimiques toxiques, nous pouvons couvrir une grande partie de la surface de l’océan avec des matériaux flottants utilisés pour les continents. Cela réduira les taux d’évaporation des produits chimiques indésirables.

    Le ciel:
    Comme on peut le voir ci-dessus, l’atmosphère de Ganymède sera moelleuse. Les nuages ​​et les brouillards bloqueront la visibilité. Il est possible que les colons ne voient le ciel bleu qu’à l’occasion.

    Pourtant, en supposant une visibilité du ciel similaire à la Terre, on verra les corps célestes suivants:

    Le Soleil – 1,79 unités
    Jupiter – 130,7 unités
    Io – 2,43 à 5,60 unités
    Europa – 1,79 à 7,82 unités
    Callisto – 1,63 à 5,93 unités.
    Aucune autre lune ne sera visible, même en tant qu’étoile.

    Pour voir la taille d’un corps céleste, tracez un cercle de X mm sur une feuille de papier et regardez-le à une distance de 1 m.

    Mercure: magnitude de 3,2 à 3,6
    Vénus: magnitude 0,2 à 0,8
    Terre: magnitude 1,3 à 2,2
    Lune: magnitude 5,2 à> 6
    Mars: magnitude 4,2 à 5,5
    Saturne: magnitude 1,2 à 3,8
    Colonies humaines Modifier
    Limite de population: 31,6 millions
    Capacité d’alimentation de la population terrestre: 11 personnes nourries sur un kilomètre carré
    Plus grande ville soutenue par l’environnement: 130 000 habitants
    En supposant qu’elle aura des types de terrain similaires à ceux de la Terre, Europa peut prendre en charge une limite de population de 31,6 millions de personnes.
    Si Ganymède sera une planète océanique, on peut imaginer de grandes villes flottantes errant à sa surface. De plus, si des continents artificiels sont construits, il y a de fortes chances qu’ils soient petits, concentrant la population, mais du fait de la redynamisation de la lune des continent émergeront quand la glace gelé se sublimera pour créer une atmosphère.
    industrie:
    Ganymède est proche de Io, qui est riche en métaux et en nombreux minerais nécessaires à l’industrie. De plus, il est proche d’Europe, qui contient de nombreux sels dans son océan. Cela peut être utilisé comme un avantage. Ganymède peut devenir un acteur industriel important du système solaire externe et la ceinture principal d’astéroïde peut largement être exploité . Étant la plus grande lune de Jupiter, elle peut accueillir la plus grande population et les plus grandes villes. En outre, il connaîtra des tremblements de terre beaucoup plus petits que Io et Europe.
    Agriculture:
    Ganymède est loin du soleil. Pour cette raison, les plantes ne reçoivent pas assez de lumière pour pousser comme sur Terre. Pourtant, les colons devront produire la nourriture dont ils ont besoin pour manger. Les expériences faites avec les céréales ont montré que sur l’orbite de Jupiter, il est possible de cultiver et de récolter des céréales.
    Transport:
    Ganymède a une activité volcanique moins puissante. Par conséquent, la construction d’une infrastructure est possible sur la lune. Des routes et des chemins de fer hyperloop de type maglev peuvent être construits sur les continents, pour créer un réseau de transport local. Cependant, pour de longues distances, le transport sub-spatiale sera plus réalisable.
    Les orbites autour de la lune semblent stables pendant assez longtemps. Un réseau de satellites peut servir de base aux télécommunications. Il est impossible de lancer un satellite sur une orbite géosynchrone, il y aura donc de nombreux satellites en orbite autour de la lune.
    Il y aura une ou plusieurs bases en surface, qui seront utilisées pour les vaisseaux spatiaux. La plupart des navires interplanétaires accosteront à en orbite un des astéroïdes mineur jovien sera positionné en orbite de la lune capitale , tandis que le fret et les passagers seront transbordés vers et depuis Ganymède par des navires plus petits.
    Tourisme:
    Parce qu’il y aura quelques variations de température, Ganymède n’aura pas d’humidité proche de 100%. Pour cette raison, la lune sera plus attrayante pour les colons.
    Nous ne savons pas encore quelles seront les attractions touristiques sur la lune.
    Ganymède pourra soutenir une vie biologique avec des plantes et des animaux d’un climat tempéré humide. Les forêts peuvent existeront à sa surface de la lune.
    De plus les lunes aurons différent climat et différent biotopes du fait de la bio-ingénierie pour prendre en compte le Facteurs d’habitabilités

    Carte d’altitude de Vénus

    Les caractéristiques géographiques d’une planète ou d’une lune influencent fortement l’hydrologie et le modèle climatique après la terraformation. L’effet de chaque caractéristique géographique doit être étudié pour voir comment il affecte la circulation du vent et de
    Actif ou mort
    Lorsqu’il est fait référence à un corps céleste (planète ou lune), les termes vivant et mort se réfèrent à l’activité géologique. Cela signifie que la planète a des volcans ou des cryo-volcans actifs, une tectonique des plaques active, des montagnes, des canyons, des failles et d’autres caractéristiques qui sont nouvelles et où les processus tectoniques sont toujours en cours.

    Cependant, la classification est beaucoup plus complexe que ceci:

    Extrêmement actif – corps célestes où un volcanisme massif est visible et / ou où la croûte est très nouvelle, sans signes de cratères visibles. Les exemples incluent Io , Europa et Encelade .
    Visiblement actif – un corps céleste où l’activité géologique est visible (volcans actifs, la surface est clairement nouvelle, re-surfacée. Les exemples incluent Vénus , la Terre , Ganymède et Pluton .
    Apparemment inactif – un corps céleste où nous ne voyons pas d’activité géologique significative, mais où nous avons des indications que le noyau est encore chaud ou que des processus géologiques limités peuvent se produire. Exemples: Mercure , Mars , Cérès , Dioné , Titan et peut-être Miranda .
    Récemment mort – un corps céleste qui était actif il y a quelque temps, il n’est plus actif, mais les cicatrices de son ancienne activité sont visibles. Les meilleurs exemples sont Luna , Rhea , Tethys , Iapetus , Ariel , Umbriel et Charon .
    Mort – un corps céleste qui n’a aucun signe d’activité tectonique et est complètement ou presque complètement recouvert de cratères. Les exemples incluent Callisto et toutes les petites lunes et astéroïdes.
    Carte d’altitude de Mars

    Comme on peut le voir, presque tous les grands corps célestes rocheux ou glacés du système solaire ont ou ont eu une activité tectonique. Parfois, cela affecte toute leur surface, alors que dans d’autres cas, il est limité.

    Le mercure est géologiquement actif et diminue] . Nous ne voyons pas de volcans et de canyons massifs à la surface, mais nous pouvons voir de petites escarpements de faille – des formes de relief ressemblant à des falaises qui ressemblent à des marches d’escalier. Cependant, la plupart des paysages sont dominés par des cratères.
    Vénus semble également géologiquement active car elle possède des volcans, mais manque de tectonique des plaques. Il semble que Vénus ait subi une activité volcanique mondiale, qui est censée avoir créé un effet de serre galopant. Pour l’instant, nous n’avons pas assez de données sur ce qui se passe là-bas.
    La Terre est géologiquement active et montre d’importants signes d’activité.
    Luna avait un volcanisme et une activité tectonique dans son passé mais maintenant c’est un corps presque mort. Même si certains scientifiques soutiennent qu’il pourrait encore avoir un petit noyau fondu, ce noyau n’a pas le pouvoir d’affecter la surface.
    Mars était active dans son passé et possédait la tectonique des plaques. Cependant, son noyau n’est pas assez chaud pour soutenir ces processus. Mars a des volcans inactifs et des canyons massifs.
    Cérès est un endroit intéressant et montre des signes d’activité géologique d’une manière différente. Il semble que Ceres n’ait jamais eu de noyau en fusion. La température dans son noyau était suffisante pour faire fondre l’eau, mais pas assez pour faire fondre les roches, donc son noyau est partiellement différencié. Cependant, cette eau a le pouvoir d’atteindre la surface et a créé la montagne dans la tache lumineuse de Ceres.
    Io est la lune la plus active du système solaire et sa surface est affectée par de fortes forces . Même si nous ne voyons aucun signe direct de tectonique des plaques, nous voyons de très hautes montagnes sur une plaine et des volcans apparemment sans fin. Le manque de cratères montre que la surface d’Io refait surface rapidement.
    Europa est un satellite actif qui montre une tectonique des plaques mais faite de glace au lieu de roche. Contrairement à la Terre, les plaques d’Europe sont beaucoup plus petites.
    Ganymède est géologiquement actif ] et possède un terrain nouveau et ancien. Il pourrait avoir une tectonique des plaques. La croûte glacée refait lentement surface.
    Callisto semble être un monde mort, mais certains suggèrent qu’il pourrait avoir une activité cryo-volcanique. Cependant, comme son cœur semble indifférencié, la chaleur des cryo-volcans pourrait provenir des impacts de météores.
    Encelade est un monde incroyablement actif et ses cryo-volcans jettent des panaches d’eau en orbite autour de Saturne. Sa surface présente des traits jeunes et vieux. Cependant, lorsque Cassini a atteint le pôle Nord (inactif) d’Encelade [10] , il a trouvé de nombreuses petites fissures et canyons. Donc, cette lune est globalement active et nous pouvons spéculer sur des tremblements de terre.
    Dioné possède de nombreux cratères, mais aussi des signes d’activité tectonique. Il pourrait avoir un océan souterrain.
    Tethys présente des signes d’activité géologique ancienne et pourrait encore être en mesure de tirer un panache d’eau.
    Rhea semble avoir des canyons profonds et certains ont supposé qu’elle était toujours active.
    Titan semble être géologiquement actif et pourrait également avoir une tectonique des plaques .
    Iapetus a une chaîne de montagnes équatoriale que personne ne pourrait donner une bonne théorie de la façon dont il s’est formé.
    Oberon semble être une lune récemment morte, avec des canyons formés lorsque son océan souterrain a gelé .
    Titania semble également être une lune récemment morte, avec des canyons formés lorsque l’océan souterrain a gelé.
    Ariel apparaît comme un corps récemment mort, avec de nombreux canyons. Il est possible que cette lune ait récemment dégazé du dioxyde de carbone [16] .
    Umbriel n’est pas bien étudié [17] mais semble être un cadavre.
    Miranda est dominée par les cicatrices de son activité géologique [18] et pourrait avoir une activité tectonique encore aujourd’hui. Cette lune doit être explorée plus avant.
    Triton pourrait avoir une activité tectonique [19] . Sa surface semble être influencée par des processus souterrains et son orbite rétrograde produit un échauffement des marées.
    Pluton est à coup sûr actif [20] , même sans source de chaleur marémotrice et sans noyau important pour conserver la chaleur.
    Charon avait sa propre tectonique des plaques de glace [21] mais son océan souterrain est maintenant gelé.
    Toutes ces observations montrent que de nombreux corps célestes sont ou du moins étaient actifs. Nous pouvons spéculer que dans d’autres systèmes solaires, les planètes et les lunes sont ou étaient actives.
    Carte d’altitude de Titan
    Notre compréhension actuelle du volcanisme et des mouvements tectoniques est limitée. La seule planète étudiée à un niveau satisfaisant est la Terre. Cependant, au moins en théorie, nous pouvons proposer quelques modèles. Veuillez noter qu’il existe de nombreux modèles théoriques et ceux énumérés ci-dessous sont très simplifiés.
    Structure de la croûte
    Croûte mono-couche . Ce modèle fonctionne si la croûte d’une planète ou d’une lune est presque entièrement constituée d’un seul type de matériau. Dans le cas d’une planète extérieure , qui contient une grande quantité de glace d’eau et possède un océan souterrain, la croûte est constituée de glace d’eau. Dans ce modèle, lorsque la planète se refroidit, une croûte se forme. Les courants dans le manteau ou l’océan sous-marin poussent la surface dans différentes directions. La croûte se forme en certains points et s’enfonce dans d’autres. Pendant ce temps, des chaînes de montagnes et des canyons se forment.

    Croûte double couche . Ce modèle suppose qu’il existe deux constituants différents de la croûte. Il y aura un matériau plus léger et plus lourd. Au début, ils pouvaient être uniformément répartis sur la surface. Cependant, au fur et à mesure des mouvements tectoniques, la couche supérieure est poussée et compressée en masses plus importantes. Seule la couche inférieure est submergée et re-surfacée. À mesure que ce processus se poursuit, la couche supérieure s’accumule en structures plus compactes et plus élevées, comme les continents, tandis que la couche inférieure, trouvée dans des couches plus minces, forme le fond des futurs océans.

    Croûte compacte . Si la croûte est large et compacte, la pression interne dans le manteau peut s’accumuler jusqu’à des niveaux dangereux. Ensuite, lorsqu’une fissure se forme, vous pouvez voir des événements extrêmes comme un volcanisme mondial. Cependant, certains corps célestes ont une épaisseur de croûte variable. Encelade a une croûte beaucoup plus étroite à ses rayures de tigre puis à son pôle Nord.

    Nivellement de l’altitude
    La croûte fonctionne comme un bateau. Si vous ajoutez plus de poids, il sera submergé. Si vous enlevez du poids, il augmentera. En d’autres termes, vous ne pouvez pas avoir des montagnes trop hautes ou des canyons trop profonds. Les activités volcaniques et tectoniques sont responsables de la création de montagnes et de canyons, mais pas au-delà d’une certaine limite.

    Si la croûte est épaisse, elle peut supporter des montagnes beaucoup plus hautes et des canyons plus profonds, comme nous pouvons le voir sur Mars par rapport à la Terre. Il s’agit d’un défi important pour la terraformation, car le relief élevé bloque les courants d’air et influence le climat. De plus, les océans plus profonds nécessitent plus d’eau pour être remplis.

    Terraformation:
    Carte d’altitude de Pluton et Charon

    Tout d’abord, si un corps céleste a une croûte de glace et un océan souterrain, il perdra probablement tout une fois la terraformation commencée. L’utilisation de l’ isolation du sol peut être problématique si la planète est active, car les couches d’isolation peuvent être cassées. L’isolation du sol peut toujours être utile si le corps céleste est inactif ou apparemment inactif. Si l’océan souterrain est dominé par de forts courants, l’utilisation de continents artificiels peut être risquée.

    Pour les planètes et les lunes très actives, comme Io et Encelade, la terraformation pourrait être discutable. Avec autant de volcans en éruption, on ne sait pas si une biosphère sur Io peut survivre. Un fort volcanisme actif signifie également qu’il y a de nombreux tremblements de terre. De plus, l’élévation de la surface change de temps en temps, ce qui signifie que sur une planète terraformée, les rives de l’océan vont changer et les rivières peuvent tourner en arrière.

    Pour une planète et une lune modérément actives, la terraformation est possible. L’activité tectonique a le pouvoir de créer des endroits plus élevés comme les continents et les zones inférieures qui deviennent le fond des océans futurs. Comme des montagnes trop hautes et des canyons trop profonds ne peuvent pas survivre, il n’y aura pas d’obstacles trop élevés pour les courants d’air et pas d’endroits trop profonds pour stocker toute l’eau de la planète. En surface, il y aura des plateaux, des failles, des canyons et des failles, des montagnes (d’origine volcanique et tectonique) et des dépressions. Ce sont les structures de base dont l’eau a besoin pour s’éroder et créer une géographie semblable à la Terre.

    Pour une planète ou une lune inactive, les choses sont plus compliquées. Comme on le voit sur Mars, lors de la dernière phase de son activité géologique, d’immenses montagnes et canyons profonds se sont formés. Et comme on le voit sur Mercure, il y a d’énormes variations d’altitude d’un endroit à l’autre. Cela bloquera les courants d’air dans des zones presque éloignées. Les dépressions profondes accumuleront une grande partie de l’eau, ce qui signifie que nous avons besoin de beaucoup plus d’eau pour créer des océans.

    L’existence d’une ancienne activité tectonique est très importante dans la création du paysage après la terraformation. Les premières fissures sont utilisées par les premiers fleuves qui coulent sur la planète et peuvent ensuite devenir des vallées. Les canyons profonds peuvent être complètement inondés. Les montagnes seront également importantes. Parfois, lorsque de l’eau est ajoutée à une planète pendant la terraformation, un événement catastrophique connu sous le nom d’ inondation de Noah est nécessaire pour créer des vallées et une géographie semblable à la Terre. Ce processus est plus facile à faire si la planète a une géographie tectonique puis volcanique.

    Callisto:
    Terraforming Edit
    La terraformation de Callisto serait très difficile avec la technologie actuelle. Néanmoins, voici une théorie. La terraformation de Callisto nécessiterait le dépôt ou la création de vastes quantités d’azote gazeux comme gaz tampon; les bactéries peuvent aider à ajouter de l’azote en convertissant l’ammoniac trouvé sur la surface de Callisto en nitrates, puis en azote . Après cela, la totalité de l’approvisionnement et des réserves de la Terre d’un puissant gaz à effet de serre, disent que l’hexafluorure de soufre devrait être envoyé à Callisto. Comme Callisto a une abondance relative d’ eau glacée, la terraformation pourrait ne pas être aussi difficile qu’il n’y paraît. Après que les gaz à effet de serre ont commencé à chauffer Callisto, l’eau fondrait pour former des océans (la partie oxygène de l’atmosphère pourrait être créée par électrolysede cette eau). Un autre avantage de la lune est les faibles niveaux de rayonnement qu’elle reçoit, rendant un champ magnétique ou le mouvement de son orbite inutiles au processus de terraformation. Le jour de Callisto est plus de 16 fois plus long que celui de la Terre, donc son atmosphère devrait être suffisamment épaisse pour distribuer la chaleur du jour au côté nocturne.

    L’autre plan théorique, cependant, est plus pratique. Parce que Callisto est plus éloigné du soleil que de la Lune, il serait moins problématique pour Callisto de maintenir une atmosphère. La meilleure façon de créer une atmosphère stable, est de la remplir de gaz inertes lourds (Xénon, Krypton). Cependant, ces gaz n’existent qu’en quantités infimes dans tout le système solaire, de sorte que la seule façon possible de les créer en grandes quantités est par fusion nucléaire. Mais cela dépasse la technologie actuelle.

    Si nous créons une atmosphère stable au-dessus de la limite d’Armstrong, notre prochain défi serait de réchauffer le satellite. Le gaz à effet de serre le plus puissant connu est l’hexafluorure de soufre. Le soufre est relativement commun dans le système solaire. Il est abondant sur Io, qui se trouve également dans le système jovien. Le fluor, cependant, est assez rare et il constitue la majeure partie de la masse atomique de SF6. Pour cette raison, nous ne pouvons pas compter uniquement sur le SF6.

    Il est théorisé que sous la glace, Callisto contient des « bulles » de mélange d’oxygène et d’hydrogène. Si ceux-ci réagissaient avec du carbone, ils formeraient respectivement du CO2 et du CH4. Les deux sont des gaz à effet de serre. Il est également théorisé que Callisto contient de grandes quantités de glace d’ammoniac, qui est à la fois une source d’azote et un puissant gaz à effet de serre en même temps. Si nécessaire, l’oxygène pourrait être facilement créé par électrolyse de l’eau.

    Si nous amenons la température de surface au-dessus du point de fusion de l’eau, notre prochain problème serait le manque de surface solide; environ la moitié de la masse de Callisto est constituée de glace, et il est très raisonnable de croire qu’après avoir fondu, elle couvrirait toute la surface de Callisto avec un océan global. Construire des continents artificiels est très impraticable. Mais il serait également possible d’évaporer une partie de cette eau pour exposer la terre. Bien qu’il soit beaucoup plus facile de construire de petites bases flottantes. pourrait être une colonie monde agricole pour nourrir le STELLARIUM
    avec des contrôleurs climatiques.

    Callisto Simulation

    Callisto
    Il s’agit d’une simulation de ce que l’on s’attendrait à trouver sur un Callisto terraformé , en utilisant des formules de Math And Terraforming . Veuillez noter que même les supercalculateurs de la NASA ne peuvent pas nous fournir une simulation parfaite. Les informations présentées ici ne sont qu’une approximation.

    Contenu[ montrer ]
    Données de base Modifier
    Distance du Soleil: 778,57 millions de km Modifier
    Distance à Jupiter: 1,883 million de km
    Diamètre: 4821 km
    Constante solaire : 0,073
    Masse: 0,018 Terre
    Densité moyenne: 1,834 kg / l
    Période orbitale: 16,689 jours terrestres
    Période orbitale de Jupiter: 11,862 années terrestres
    Inclinaison axiale de rotation: inférieure à 10 degrés
    Atmosphère Modifier
    Voir les paramètres de l’atmosphère

    Callisto est à une distance sûre de Jupiter. Sa sphère Hill est plus grande et les perturbations des autres lunes et Jupiter lui-même ne sont pas si fortes. Cela garantira une atmosphère plus stable.

    Au cours de cette simulation, nous utiliserons une atmosphère avec la même pression au niveau de la mer que la Terre et une composition similaire.

    Stabilité de l’atmosphère pour les molécules d’oxygène:
    Gravité terrestre (15 degrés C): 4.116
    Gravité de Callisto (15 degrés C): 18,87
    Gravité de Callisto (-100 degrés C): 11,34
    Stabilité de l’atmosphère pour les molécules d’eau:
    Gravité terrestre (15 degrés C): 7,320
    Gravité de Callisto (15 degrés C): 33,54
    Gravité de Callisto (-100 degrés C): 20,16
    Stabilité de l’atmosphère pour les molécules d’hydrogène:
    Gravité de la Terre (15 degrés C): 65,88
    Gravité de Callisto (15 degrés C): 301,9
    Gravité de Callisto (-100 degrés C): 181,4
    notes : Une valeur inférieure à 10 signifie stabilité pendant plus d’un million d’années, une valeur entre 10 et 100 signifie stabilité entre 0,1 et 10 millions d’années, tandis qu’une valeur supérieure à 100 signifie stabilité pendant moins de 10 000 ans.

    Ce calcul n’inclut pas l’érosion éolienne solaire.

    Conclusion : Callisto n’aura pas une atmosphère sûre pendant longtemps, mais peut en contenir une qui restera respirable pendant peut-être 10 mille ans. Les vapeurs d’eau monteront rapidement sous la couche de serre. Au-dessus du bouclier de serre, ils refroidiront rapidement et gèleront, produisant des nuages ​​de glace d’eau, qui se condenseront principalement et retomberont à la surface.

    Le rayonnement UV ionisant, même faible, brisera les molécules d’eau et libérera de l’hydrogène, qui s’échappera rapidement dans l’espace. Ce processus peut reconstituer l’oxygène, mais consommera de l’eau.

    L’atmosphère ressemblera à ceci:

    Température moyenne au sol: 15 degrés C

    Pression de surface au niveau de la mer: 1
    Masse totale de l’atmosphère (Terre = 1): 1,08
    Hauteur de l’air respirable: 63,2 km
    Hauteur totale de l’atmosphère: 188 km
    Température moyenne au sol: -100 degrés C

    Pression de surface au niveau de la mer: 1
    Masse totale de l’atmosphère (Terre = 1): 0,84
    Hauteur de l’air respirable: 48,8 km
    Hauteur totale de l’atmosphère: 145 km
    Combiné: Masse totale de l’atmosphère (Terre = 1): 0,96 Hauteur respirable de l’atmosphère: 55 km

    Hauteur totale de l’atmosphère: 160 km.
    Fondamentalement, il y aura deux couches atmosphériques différentes: en dessous et au-dessus des gaz à effet de serre. La couche inférieure sera plus chaude et contiendra la majeure partie de l’air, tandis que la couche supérieure sera froide et compressera la couche inférieure.

    L’atmosphère sera moelleuse.

    Modification de la température
    Article principal: Température .

    Le premier problème avec Callisto est que nous devons gagner la bonne température de surface. La constante solaire est faible (0,073) par rapport à la Terre (1,98). Des gaz à effet de serre sont nécessaires. Voici fournit quelques valeurs utiles. La quantité nécessaire d’hexafluorure de soufre est de 0,189 kg / m2.

    Simulation climatique Modifier
    Article principal: Climat .

    Sur Terre, la température moyenne est de +15 degrés C. En utilisant des gaz à effet de serre, nous ferons de notre mieux pour obtenir une valeur similaire.

    Callisto a un diamètre plus petit que la Terre (0,378), une chose qui aidera les courants d’air à mélanger les températures. L’atmosphère extrêmement moelleuse nous aide également à maintenir une température globale similaire pour toute la lune.

    Températures moyennes pour chaque latitude:

    pôles: 12 C
    75 degrés: 14 C
    60 degrés: 15 ° C
    45 degrés: 16 C
    30 degrés: 16 C
    15 degrés: 17 ° C
    équateur: 17 C
    Variation du cycle jour-nuit:

    Callisto a une longue journée (16.689 jours terrestres). Pour cette raison et l’énorme effet de serre nécessaire, il y aura peu de différences de température.

    Variation de température quotidienne: 8 degrés C
    Variations jour-nuit de l’équateur: 13 à 21 degrés C
    Variations jour / nuit près du pôle: 8 à 16 degrés C.
    Altitude:

    En raison de l’atmosphère duveteuse, la température ne diminuera pas de manière significative avec l’altitude.

    Saisons:

    Callisto a une très faible inclinaison axiale, il n’y aura donc pas de saisons.

    Conclusion .

    Callisto est très intéressant. Il se comporte comme une planète extérieure , mais le climat subira certains changements. La longue période de rotation qui déclenche un long cycle jour-nuit semble stimuler certains changements. Il apporte une différence de 8 degrés C entre le jour et la nuit. Pour cette raison, l’atmosphère se réchauffera pendant la journée. Cela fera que l’air retiendra moins d’humidité. Pendant la nuit, la température baissera et il sera possible de pleuvoir. De plus, il y aura peu de variations de température entre l’équateur et les pôles. Cela stimulera certains vents à souffler.

    Des quatre lunes galiléennes, Callisto aura le meilleur climat pour les humains. Ce sera comme un printemps doux, avec de petites périodes de hausse de température et des périodes de pluies diffuses.

    Géographie
    Voir aussi: Géographie et configuration géographique – Cratères .

    Callisto est un objet mort. Il n’a aucune activité volcanique. Son noyau semble froid et indifférencié. En d’autres termes, cette lune est faite d’un mélange de roches et de glaces qui alternent jusqu’à son centre. Terraformer un tel objet sera une tâche difficile. Si les terraformeurs décident de chauffer l’atmosphère, les glaces commenceront à fondre. L’eau liquide étant plus lourde que la glace, elle descendra lentement vers le cœur, tout comme les moulons érodent un glacier. Ce processus prendra beaucoup de temps.

    Callisto semble être un candidat parfait pour l’ isolation partielle du sol . Dans ce cas, les glaces seront recouvertes d’une isolation protectrice, contrairement aux roches ayant un point de fusion plus élevé. Cela garantira que de nombreuses caractéristiques géographiques resteront.

    Continents vs océans. Malheureusement, nous n’avons pas de carte d’altitude révélant la surface de Callisto, nous ne savons donc pas clairement à quoi ressemblera la lune. Donc, nous ne savons pas si elle aura un océan global ou de nombreux bassins endoréiques, un monde ou de nombreux continents ou si elle sera composée d’un mélange de terre et d’eau, comme la Lune.

    Callisto est dominé par des cratères (voir Modèle géographique – Cratères ). Dans ce cas, la variation d’altitude est importante, comme sur Mercure ou la Lune. Ainsi, Callisto pourrait se comporter comme une planète de montagne . D’un autre côté, l’atmosphère est suffisamment élevée pour franchir des obstacles.

    Une chose est claire: il y aura de nombreux lacs, îles et péninsules, des anciens cratères. Les rivières auront de nombreuses cascades sur leurs chemins.

    LE CIEL:
    Comme on peut le voir ci-dessus, l’atmosphère de Callisto sera moelleuse. Les nuages ​​et les brouillards bloquent la visibilité la plupart du temps. Pourtant, les colons ont plus de chances de voir le ciel bleu.

    Pourtant, en supposant une visibilité du ciel similaire à la Terre, on verra les corps célestes suivants:

    Le Soleil – 1,79 unités
    Jupiter – 74,25 unités
    Io – 1,58 à 2,48 unités
    Europa – 1,22 à 2,58 unités
    Ganymède – 1,78 à 6,47 unités.
    Aucune autre lune ne sera visible, même en tant qu’étoile.

    Pour voir la taille d’un corps céleste, tracez un cercle de X mm sur une feuille de papier et regardez-le à une distance de 1 m.

    Mercure: magnitude de 3,2 à 3,6
    Vénus: magnitude 0,2 à 0,8
    Terre: magnitude 1,3 à 2,2
    Lune: magnitude 5,2 à> 6
    Mars: magnitude 4,2 à 5,5
    Saturne: magnitude 1,2 à 3,8
    Colonies humaines Modifier
    Limite de population: 26,5 millions
    Capacité d’alimentation de la population terrestre: 11 personnes nourries sur un kilomètre carré
    Plus grande ville soutenue par l’environnement: 106 000 habitants
    En supposant qu’elle aura des types de terrain similaires à ceux de la Terre, Europa peut prendre en charge une limite de population de 26,5 millions de personnes.

    Comme montré ci-dessus, Callisto a le meilleur climat de toutes les lunes galiléennes. Cela incitera les gens à s’installer ici.

    industrie
    Puisque Callisto a le meilleur climat, il y a plus de chances que les gens aiment s’installer ici. Les grands complexes industriels se déplaceront vers d’autres lunes, laissant ici les industries qui ne nuisent pas trop à l’environnement.

    Une partie de l’énergie peut provenir des chutes d’eau, mais la plupart proviendront de centrales nucléaires.

    Agriculture
    Callisto est loin du soleil. Pour cette raison, les plantes ne reçoivent pas assez de lumière pour pousser comme sur Terre. Pourtant, les colons devront produire la nourriture dont ils ont besoin pour manger. Les expériences faites avec les céréales ont montré que sur l’orbite de Jupiter, il est possible de cultiver et de récolter des céréales (voir Plantes sur les nouveaux mondes et Agriculture pour plus de détails).

    Transport
    Callisto n’a aucune activité volcanique et probablement aucun tremblement de terre. C’est donc un bon endroit pour construire des infrastructures. Les routes et les chemins de fer devront passer par de nombreux obstacles comme les bords des cratères.

    Le transport aérien aura une importance considérable.

    Pour l’instant, on ne sait pas à quoi ressembleront les futurs continents et océans et si le transport par eau peut avoir une importance significative.

    Les orbites autour de la lune semblent stables pendant assez longtemps. Un réseau de satellites peut servir de base aux télécommunications. Il est impossible de lancer un satellite sur une orbite géosynchrone, il y aura donc de nombreux satellites en orbite autour de la lune.

    Il y aura une ou plusieurs bases en surface, qui seront utilisées pour les vaisseaux spatiaux. La plupart des navires interplanétaires accosteront à , tandis que le fret et les passagers seront transbordés vers et depuis Ganymède par des navires plus petits.

    Tourisme
    Avec moins de gravité et un climat doux, Callisto sera une bonne destination pour les personnes souffrant de nombreuses maladies cardiaques, circulatoires et respiratoires.

    De plus, comme une partie importante du paysage restera grâce à l’isolation du sol, Callisto sera un endroit merveilleux, avec de nombreux lacs, montagnes et cascades.

    VIE SAUVAGES:
    Callisto, avec ses modèles climatiques, convient à la plupart des plantes et des animaux trouvés sur Terre dans les régions tempérées.

    La lune, comme tous les corps célestes dont la géographie est dominée par des cratères, aura de nombreuses îles et des mers enclavées. Ces caractéristiques sont idéales pour séparer les écosystèmes. De nombreuses espèces terrestres menacées peuvent être protégées ici.

    Concernant IO
    Io peut recevoir de l’eau, probablement d’ Europa ou de comètes en collision. Assez pour qu’une partie importante de la lune soit recouverte d’eau. Cela provoquera des pluies qui refroidiront et stabiliseront la lune.

    La vie qui prospère dans le soufre peut être ajoutée au fond de l’océan, des plantes et des algues peuvent être ajoutées pour ajouter de l’oxygène. Les villes peuvent être construites sur l’eau ou sur des terres volcaniquement inactives pour empêcher leur destruction.
    bâtir des société prospère et durable.

  5. question linguistique faudra la mise en place d’une société unifiée et stable une langue communeune histoire commune et ne pas reproduire les erreurs des « terriens » et une TOTALE indépendance et ceci a tous les niveau et limité les échange influence avec les terriens.
    une langue lien comme celle ci le neo neter
    À beaucoup voyager on apprend à aller au plus simple et au plus efficace immédiatement. Avec l’Anglais on se débrouille désormais à peu près partout ; le Français quelquefois ; l’Espagnol aussi un peu. Pour le reste, on rentre dans l’anecdotique,mais il fallait une langue fédératrice unificatrice . Et puis la tendance est de plus en plus prégnante d’une écriture kemet pour nous Kemet qui reprennent toutes les composantes lingistique du monde noir de l’Afrique aux Amériques en passant par les Caraïbes et les l’Europe partout où sont présent des kemet cette langue devra avoir une assise medu neter ancien se veut un support de communication original le mieux adapté aux langues AFROS. Elle prône l’évolution multiforme des sciences, partant de la mécanique, de l’art, de l’architecture, des lettres, de la géométrie, etc….
    ELLE s’imposera à nous tous. On peut ainsi désormais voyager partout dans l’empire et y trouver à communiquer avec maintes personnes.

    Au delà de la caricature facile, combien nombreux sont ceux qui s’interrogent sincèrement et sans a priori sur la difficulté que beaucoup rencontrent en ayant de s’adapter à un système linguistique et culturel parfois très éloigné des leurs ?

    Mais les mouvements de globalisation sont à l’oeuvre dans tous les domaines, notamment celui de la communication, et on assiste malheureusement à un recul dramatique de beaucoup de langues naturelles, lesquelles se retrouvent laminées par un tel rouleau compresseur.

    Pourtant le besoin d’une langue internationale de communication favorisant et simplifiant les échanges entre les êtres humains n’est plus à démontrer. Ce besoin est presque aussi ancien que l’homme lui-même.

    Quelle solution donc ? Une nouvelle langue.

    II : Les alternatives existantes

    Une nouvelle langue. Cette évidence s’est imposée à moi avec de plus en plus d’insistance au fil des années. Et comment répondre à ce défi et cette aventure formidables ?

    Face à cela de nombreux projets de langue internationale, d’interlangue dans le jargon des spécialistes de la question, ont été proposés depuis plus d’un siècle. La grande majorité n’ont été que des ébauches relativement sommaires qui ont vite avorté. Seuls quatre ou cinq ont réellement eu un certain impact, parfois très temporaire comme le Volapük. Au jour d’aujourd’hui la seule tentative qui ait véritablement atteint une partie de ses buts est celle de l’Esperanto,mais pas pour nous autres Kemet.

    Sans rentrer dans des considérations trop « techniques » ou des discussions byzantines, et ce n’est pas lui faire injure que de le dire, le problème avec l’Esperanto, et il est irréversible, est qu’il a été bâti, de façon très assumée par son concepteur L. Zamenhof, comme une synthèse du Latin et des principales langues indo-européennes (et spécialement occidentales). Ainsi tout son lexique de base est-il construit sur ce substrat. C’est l’un des aspects. Mais outre cela il a développé une grande part de son système grammatical et d’expression, grosso modo en simplifiant et harmonisant l’architecture et les mécanismes de ces langues. Ce qui ne l’empêche d’ailleurs pas d’avoir également développé des principes morphologiques originaux et productifs, tel le système des affixes ou encore la modularité des lexèmes.

    Cet argument doit évidemment être considéré avec attention. Le lexique ne fait pas la langue à lui tout seul. L’examen doit se faire sur deux plans, dont le second est loin d’être le moins important

    Le second plan d’examen est celui de la perception. Celle-ci se nourrit de caractéristiques et d’analyses objectives telles celles démontrées ci-dessus, ma

    J’ai mis des années à arriver à de telles conclusions. Après bien des tâtonnements, des ébauches successives, des retours en arrière, des remises en cause difficiles, je me suis jetée à l’eau et le Neo Neter est né.

    III : naissance du NEO NETER
    Pour que le NEO NETER atteigne et joue, un jour, le rôle de langue de communication universelle alternative, je l’ai construit et développé à partir des principes fondateurs suivants, ses postulats de base en somme :
    Neutralité : qu’on ne puisse pas, à l’opposé de ce que j’ai évoqué plus haut, lui reprocher d’être un sous-marin d’une langues non- afro (ou d’autres d’ailleurs).
    Originalité : contrepoint de la neutralité ; qu’il soit un système original tirant ses qualités de son génie propre et fondamentalement auto-suffisant.
    Universalité : que sa logique, ses mécanismes et ses possibilités s’appuient sur des principes existant ou qui se rencontrent universellement (ou quasiment) dans le monde noir.
    Simplicité : seul un système d’apprentissage aisé a des chances de fonctionner. Faire simple est la quintessence, c’est finalement le plus difficile.
    Régularité : complément de la simplicité. Une langue « propre » bannissant les exceptions, ambiguïtés et complications diverses.
    Richesse : une langue riche de potentialités et de variété. Chacun doit pouvoir s’exprimer avec sa logique et développer son expression sans restriction.
    Évolutivité : qu’il puisse évoluer dans le futur afin de s’adapter aux évolutions du monde et de la pensée. Qu’il soit doté de mécanismes et ressources « génétiques ».Ces principes sont véritablement fondamentaux et constituent le socle imprescriptible du NEO NETER. Certains sont assez aisés à respecter, tels l’Universalité, la Régularité ou la Simplicité. D’autres sont plus subjectifs, comme l’Originalité ou la Richesse. Certains enfin susciteront probablement toujours des débats passionnés, la Neutralité en premier lieu.

    C’est le respect global de l’ensemble de ces principes qu’il conviendra de toujours garder à l’esprit, de préserver et de développer plus outre.
    LE NEO NETER est constitué d’un alphabet de type syllabaire comprend 126 symboles.

    Cette langue est basé sur 50% de Medu Neter ancien , 20% de Swahili ,5% d’Afrique central, 5% d’Afrique de l’Est , 5% d’afrique de l’Ouest, 5% d’Afrique australe,, 5% de langues Créole des Caraïbes, 5% des Amériques
    ​ 0 | Partager

Répondre à patrick Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *