La colonisation d’exoplanétes habitables

Est-ce envisageable que l’homme puisse se rendre à plusieurs années-lumières d’ici un siècles ou deux ? La planète habitable la plus proche, Gliese 581d, est à 20 années-lumière.

Si on ne peut pas aller beaucoup plus vite que la vitesse de la lumière (on a découvert récemment qu‘on pouvait légèrement la dépasser), un voyage aller nécessiterait au moins 20 ans.

Pour réaliser un tel projet il faudrait être capable de fabriquer un engin allant au moins à la vitesse de la célérité. Le problème c’est que 20 ans à l’échelle humaine, c’est trop, vu que l’espérance de vie se situe autour de 80 ans, même si celle-ci ne cesse d’augmenter.

Il faudra donc que l’être humain soit capable de vivre beaucoup plus longtemps (jusqu‘à 150-200 ans). Par conséquent, la science devra progresser aussi bien dans le domaine de la santé.

Mais avant de coloniser une exoplanéte habitable ou habitée, il faudra bien la connaître.

Effectivement, même si son climat est propice à l’hébergement d’une forme de vie, l’être humain doit être capable de s’adapter à d’autres facteurs environnementaux : la gravité, la pression atmosphérique, la proportion de dioxygène dans l’atmosphère, l’ensoleillement, la durée et nuits et des jours, les saisons…Car même si la planète est habitée, elle n’est pas forcément habitable pour nous.

 

Vous avez détruit la Terre?! Bon, voilà une autre planète pour vous, mais attention, cette fois-ci prenez-en soin! Aucune centrale nucléaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *