Les ères glaciaires, un phénomène rare à l’échelle humaine

ere-glaciaireUne ère glaciaire, ou plus précisément un âge glaciaire, est une période géologique pendant laquelle il y a une baisse globale de la température de la surface de la Terre et de l’atmosphère. Cette réduction conduisant à la présence ou l’expansion des calottes glaciaires continentales, calottes polaires et glaciers alpins. Les glaciations aboutissent à la formation d’inlandsis.

L’âge de glace implique la présence de vastes couches de glace dans les hémisphères nord et sud. Par cette définition, nous sommes encore à l’âge de glace qui a commencé au début du Pléistocène (parce que les calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique existent encore). Plus familièrement, «l’âge de glace» se réfère à la période de froid la plus récente qui a culminé au dernier maximum glaciaire il y a environ 20.000 ans dans laquelle des feuilles de glace vastes s’étendaient sur de grandes parties de l’Amérique du Nord et des continents eurasiatiques. Les ères glaciaires ont probablement été à l’origine de la disparitions de certaines espèces animales, l’exemple le plus connu étant celui des dinosaures.

Quelle est l’origine des ères glaciaires?

On ne connaît pas précisément l’origine des glaciations mais on suppose qu’elle est due à un changement des pôles. Plusieurs preuves ont établit que les pôles n’ont pas toujours été situés au même endroit. De plus on a constaté que des changements climatiques majeurs ont coïncidé avec des modifications du champ magnétique terrestre.

La terre a un axe de rotation et les pôles sont déterminés par ce dernier. A travers le système solaire il y a un grand nombre de corps célestes (météorites, satellites naturels, comètes…) qui ont un impact sur l’orbite et les axes de rotation des planètes.

Si la glaciation n’est pas due à un changement des pôles, alors on peut émettre les hypothèses suivantes:
-Eloignement temporaire de la Terre du soleil
-Diminution de la chaleur solaire reçue
– Modification de l’orbite de révolution
-Rotation temporairement synchrone de la terre face au soleil (c’est la même face qui est éclairée, comme beaucoup d’exoplanètes proches de leur étoile mère).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *