Voyager en dehors de notre planète

Actuellement, quitter l’atmosphère terrestre pour se rendre à la station orbitale, située à 400 km du sol coûte particulièrement cher: environ 15 000 euros par kilos. Mais la construction d’un ascenseur spatial, dont le centre de gravité se situerait sur l’orbite géostationnaire, devrait permettre de diviser ce coût par 100 voire par 1000.

Les deux formes de tourisme hors de notre planètes qui se révèle être pour le moment encore du domaine de la science fiction sont le tourisme spatial et le tourisme extra-terrestre. Attention ne pas confondre ces deux formes de tourisme : si voyager sur une autre planète est du tourisme spatial, pourquoi voyager sur terre n’en serait-il pas non plus? Le tourisme extra-terrestre, avant d’exister, doit d’abord passer par le tourisme dans l’espace, qui n’en est qu’à ses débuts. Aller dans l’espace pour voyager de planètes en planètes est du tourisme spatial. Mais le tourisme extra-terrestre concerne une seule planète, autre que la terre bien entendu.

Quand est-ce que le tourisme spatial sera à la portée de n’importe qui pour admirer la majestueuse beauté de l’univers avec ses trions d’étoiles, de planètes, de galaxies, d’astéroïdes…? Dans 1000 ans, 100 ans, 10 ans? Nous n’en savons rien, mais dans le futur tout est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *