Des preuves d’un ancien océan sur Mars

La sonde Mars Express a récemment fournis des preuves d’un océan qui couvrait autrefois une partie de la planète rouge. L’océan aurait couvert les plaines du nord il y a plusieurs milliards d’années.

Déployé depuis 2005, la sonde MARSIS a collecté un grand nombre de donnés. Jérémie Mouginot, chercheur de l’Institut de PLANETOLOGIE et d’Astrophysique de Grenoble (IPAG) et ses collègues ont analysé plus de deux années de données et ont constaté que les plaines du nord étaient couvertes de matériaux à faible densité.

Ces dépôts sédimentaires, probablement riches en glace représentent une forte indication comme quoi il y avait autrefois un océan dans la région martienne concernée.

Mais l’origine de l’océan demeure encore inconnue :

-Soit il date de 4 milliards d’années, lorsque des conditions climatiques étaient plus favorables, avec une atmosphère plus dense.
-Soit il date de 3 milliards d’années. La glace du sous-sol aurait alors fondu probablement en raison d’une activité géothermique accrue, créant ainsi des canaux d’écoulement drainant l’eau dans les zones de basse altitude.

MARSIS permet de sonder le sous-sol martien à environ 60-80 mètres. Les sédiments mis en évidence par cette sonde européenne sont des zones de faible réflectivité radio. Ces sédiments, généralement de faible densité, sont des matériaux granulaires qui ont été érodées par l’eau avant d’avoir été transporté là où ils sont.

Cependant il est possible que cet océan n’ait pas été suffisamment longtemps présent. Pas plus de quelques millions d’années. Pour que la vie puisse s’être formée il aurait fallu qu’il subsiste pendant une période beaucoup plus longue.

Mais la question qui demeure à ce sujet est : Où est passée l’eau? S’est-elle évaporée dans l’atmosphère ou dans l’espace? Se trouve-t-elle sous le sol?

Afin de trouver des preuves de vie, les astrobiologistes devront chercher encore plus loin dans l’histoire de Mars, quand l’eau existait à l’état liquide pendant des périodes encore plus prolongées.

Néanmoins, ce travail fournit une partie de la meilleure preuve qu’il y avait encore une fois les organes importants de l’eau liquide sur Mars et est une preuve supplémentaire du rôle de l’eau liquide dans l’histoire géologique martienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *