Observer le ciel

Regarder le ciel la nuit et admirer l’infinité de l’univers fait rêver, stimule l’imagination et éveille la curiosité. C’est pourquoi on a souvent envie de voir ce monde, aussi grand que merveilleux, de plus prés.
Pour pouvoir contempler ce ciel-là, il ne suffit pas seulement d’être en pleine nuit avec un temps clair, mais aussi de choisir ses lieux d’observation en fonctions des lumières urbaines (pollution lumineuse). Ces dernières pouvant masquer les étoiles ayant une faible apparence.

En observant le ciel nocturne à l’œil nu vous n’arrivez presque pas (ou très difficilement)à différencier les étoiles (Mars apparait en rouge clair).
Pour y voir des objets de faible magnitude, des instruments optiques sont nécessaires. Les jumelles suffisent pour observer les champs d’étoiles, les couleurs des étoiles, et les amas, tandis que les lunettes et les télescopes, grossissant davantage, sont recommandés pour observer planètes, nébuleuses et galaxies. Ces instruments-là, beaucoup plus couteux qu’une simple paire de jumelle permettent de différencier les corps célestes que l’on peut voir et qu’il est pratiquement impossible de différencier à l’œil nu ou même avec les jumelles.
La plupart des nombreux points lumineux visibles sont les étoiles (ou soleils) de notre galaxie. Quelques-uns et les plus gros sont des planètes du système solaire (Vénus, Mars, Jupiter, Saturne…), d’autres sont des galaxies et des nébuleuses.
Les différences des distances entre les corps observables peuvent parfois étonner. Certaines étoiles se trouvent à 6-7 années lumières, d’autres à 200 ou même à plusieurs milliers. Cependant celles qui apparaissent avec les plus grandes magnitudes sont les plus proches mais aussi les plus grosses, il n’est donc pas possible d’estimer par une simple observation la distance d’une étoile, cela nécessite des instruments beaucoup plus sophistiqués.

Les principaux corps que l’on observe la nuit à l’aide de télescopes sont :
-La Lune. Ses nombreux cratères apparaissent nets.
-Vénus. Sa couleur est blanche, taché de gris.
-Jupiter. On peut voir ses rayures et taches qui vont du blanc au rouge. Autour, quatre points lumineux sont visibles (ce sont les quatre lunes galiléennes).
-Mars. On peut voir sa couleur rougeâtre, tachée.
-Saturne. La planète et son anneau apparaissent en jaune.
-Les amas. Pour l’amas d’hercule (Invisible à l’œil nu) par exemple on peut voir un très grand nombre de petits points regroupés.

-Les galaxies et nébuleuses : si il est facile de distinguer les couleurs des planètes et des étoiles, les nébuleuses et galaxies apparaissent souvent comme des tâches floues, grises ou verdâtres, même à travers un gros télescopes.
-Si vous avez de la chance, alors vous verrez des étoiles filantes (météorites) voire peut-être des ovnis.
Observer un ciel nocturne de plus près, peut être une bonne occasion de se divertir tout en passant un moment convivial. Si vous aimez bouger, alors vous pouvez faire un petit voyage vers un observatoire. Si vous voulez acheter un télescope, les prix varient suivant leurs tailles et leurs grossissements. Avec un télescope à 200-300 euros, le ciel deviendra déjà beaucoup plus joli à regarder, mais pour un bon télescope, comptez au moins 700-800 euros. D’autres plus chers, permettent de photographier ou de filmer ce que vous observez.

Une réflexion au sujet de « Observer le ciel »

  1. Lorsque vous regardez le ciel la nuit, votre vue se résume à un ciel noir remplis de petits points blancs lumineux, mais lorsque vous commencez à observer avec un télescope, tous ces points commencent à prendre diverses formes ; le ciel nocturne présente une variété étonnante de décors: les planètes du système solaire ont leurs couleurs respectives (rayures pour Jupiter, jaune avec les anneaux pour Saturne, rouge-marron pour Mars…), les étoiles plus lointaines deviennent visibles, on peut aussi observer des galaxies, des nébuleuses… Bref plus le grossissement de la lunette astronomique est important, plus le décor est fascinant et agréable à regarder, surtout si vous êtes curieux (pour cela il est préférable d’avoir du matériel de précision).

    Avec une paire de jumelle ou une simple lunette astronomique, les astres se voient en plus gros, et on peut distinguer leur couleur tandis qu’avec un télescope (au moins quelque centaines d’euros), on arrive à différencier les planète du système solaire des étoiles situées à plusieurs années-lumières.

    A quels type de spectacles fascinants peut-on s’attendre dans le ciel ? Des événement plus ou moins rares peuvent survenir : pleine Lune, éclipse de Lune ou de soleil, planètes alignées, étoiles filantes, apparitions d’OVNI ou d’autres phénomènes étranges…

    A l’aide de certain télescopes (compter au moins 2000 euros) il est possible de filmer le ciel et de prendre autant de photos que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *