Un hypertélescope pour scruter l’espace à la loupe et pourquoi pas découvrir la vie ailleurs

Actuellement nos espoirs de découvrir une vie extra-terrestre passées ou présente, se porteraient vers Mars avec la sonde Curiosity qui va tenter d’y détecter des traces de vie, Europe et peut-être Encelade et Titan. Mais pour découvrir quelque chose de vraiment intéressant, il va falloir s’orienter vers les exoplanétes et exolunes. Ces dernières représentant l’espoir le plus important de faire la découverte qui va peut-être bouleverser l’humanité.

Pour découvrir des planètes semblables à celles de la terre, il faudra attendre l’arrivée de nouvelles générations de télescopes, appelés les hyertelescopes. Ces instruments devraient être un ensemble de petits télescopes individuels ou bien des miroirs repartis sur une surface, à mi-distance entre la terre et le soleil ; le tout simulant le comportement d’un grand télescope. Le principe est le suivant : chaque petit télescope ou miroir renvoie la lumière vers un satellite collector qui recombine leurs images.

Pour observer une planète entière à des dizaines d’années-lumière, on estime qu’il faudra 20 000 m2 de miroirs, pour observer ses continent il faudra quatre fois plus de surface, pour découvrir d’éventuelles traces de vie un demi-million de mètres-carré seront nécessaire et pour observer des détails de l’ordre du kilomètre, il faudra considérer un instrument dont les télescopes seront réparties sur une surface de 5 kilomètres-carré, soit environ mille fois la surface d’un terrain de football. Cependant la surface de ces miroirs nécessaire dépendra de la distance aux planètes.

Quelques signes indicateurs de la vie seront : un océan d’eau liquide, une atmosphère similaire à la nôtre et une possible végétation de couleur verte par exemple. Des endroits éclairés dans la surface sombre, trahiraient également la présence d’une civilisation intelligente.

En outre, un tel télescope pourrait peut-être permettre de découvrir les premières planètes extragalactiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *