Le champ magnétique, immunité naturelle contre les éruptions solaires

Le champ magnétique ou induction magnétique est une grandeur caractérisée par la donnée d’une intensité (quantité électrique par unité de temps) et d’une direction, définie en tout point de l’espace, et déterminée par la position et l’orientation d’aimants, d’électroaimants et le déplacement de charges électriques. Sa présence se traduit par l’existence d’une force agissant sur les charges électriques en mouvement, comme celles du soleil et divers effets affectant certains matériaux.

Une charge électrique en mouvement est un courant électrique dont l’unité est l’ampère et le champ magnétique, lié à celui-ci, traduit son influence à distance de la source.

Le champ magnétique terrestre est un immense champ magnétique entourant notre planète de manière non circulaire. Il est engendré par les mouvements du noyau métallique liquide des couches profondes de la Terre. Il daterai, selon plusieurs recherches, d’au moins 3.5 milliards d’années. En première approximation, il peut être comparé à celui d’un aimant droit (ou d’un dipôle magnétique, ou d’une bobine plate parcourue par un courant). Son influence se fait sentir à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres.

Or celui-ci joue un rôle essentiel dans le développement de la vie sur Terre, en déviant les particules du vent solaire qui nous anéantirait. Dans les deux pôles, là où il est le plus faible,les éruptions solaires interagissent avec les particules de l’atmosphère formant les aurores boréales et australes. Lorsque le noyau se sera refroidi et solidifié (dans quelques milliards d’années), le champ magnétique aura disparu.

De nombreux animaux, dont les oiseaux migrateurs, semblent dotés d’une perception fine de ce champ. Les êtres humains y sont également sensibles. Le cerveau composé principalement de neurones, cellules ayant pour rôle de transmettre des signaux électriques et chimiques, peut être affecté par les variations de champs magnétiques. Si celui-ci disparaissait ou augmenterai, notre cerveau subirai probablement des troubles de désorientation et on éprouverait des sensations bizarres.

Ceci explique pourquoi dans certains endroits, les gens ont souvent la sensation que les lieux sont hantés, alors qu’une différence de champs magnétique importante d’une pièce à une autre peut générer des ondes agissant sur le cerveau et ainsi provoquer des hallucinations.

Parmi les planètes du système solaire, cinq autres possèdent un champ magnétique : Mercure (50 fois plus faible), Saturne, Uranus, Neptune et surtout Jupiter (14 fois plus fort). Le Soleil lui-même en possède un.

Le champ magnétique d’une planète est engendré par le mouvement rotatif d’un noyau métallique (matériau conducteur) liquide, qui génère un effet dynamo.

Deux des planètes de notre système, Mars et Vénus en sont dépourvus (il est trop faible.

-Pour la planète rouge, cette quasi-absence est due au refroidissement total ou partiel de son noyau (durant sa jeunesse, Mars a connu une activité volcanique importante, donc possédait un champ magnétique)
-En ce qui concerne Vénus, planète la plus volcaniquement active du système solaire, l’absence de bouclier protecteur s’explique par la rotation trop faible de la planète (une journée vénusienne dure plus qu’une année vénusienne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *