Découverte d’une planète solitaire sans étoile

Dans notre galaxie, il existe une population de planètes assez particulière : les planètes errantes. Se baladant en solitaire, elles n’orbitent autour d’aucune étoile. Elles subiraient l’effet gravitationnel du centre de notre galaxie plutôt que celui des étoiles les plus proches.
Il y a quelques jours des chercheurs canadiens ont découvert une planète de ce type. Baptisée CFBDSIR2149, elle ferait environ sept fois la taille de Jupiter et serait âgée entre 50 et 120 millions d’années. L’objet présenterait d’autres critères spécifiques, notamment une masse compatibles avec le statut de planète. D’après les estimations, sa température serait proche de 400°C et la planète serait située à quelque 100 années-lumières de nous. Une distance relativement petite qui permet aux scientifiques de la scruter avec les télescopes et donc d’en apprendre plus sur elle.

Ce type de planète qui attise la curiosité des scientifiques soulève une énigme assez intéressante : pourquoi sont-elles seules ? Elles ont très bien pu être éjectées de leur système. Mais dans ce scenario on cherche à comprendre comment un tel phénomène a pu se produire.

L’autre alternative est que ces corps ont pu se former de la même manière que les étoiles. S’il existe des naines brunes alors il n’y a aucune raison qu’il n’y ait pas non plus des corps plus petits. Dans ce cas il s’agit bel et bien d’une planète errante : sa masse est nettement inférieure à la masse qui caractérise habituellement une naine brune (au moins treize fois la masse de Jupiter).

Pour l’instant, les moyens utilisés ne permettent pas de détecter des objets plus petits que Jupiter. Cependant les astronomes supposent que de nombreuses planètes de la taille de la Terre sont éjectées de leur système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *