La Nasa dément une fin du Monde

La fin du Monde annoncée le 21 Décembre de ce mois-ci est un phénomène sociologique basé sur plusieurs croyances annonçant de grands changements ou des événements cataclysmiques. Cette date marque la fin des 5 125 années d’un cycle du compte long du calendrier maya, interprétée par certains comme la fin définitive de ce calendrier. Un grand nombre de scenarios à l’origine de cet évènement ont été avancés : collision avec un astéroïde ou un autre corps, éruptions solaires, inversion ou déplacement des pôles, grand tremblement de terre…
Or des spécialistes de nombreuses disciplines ont rejeté l’idée de tels cataclysmes. Entre autre la Nasa. Elle a récemment démenti toutes les rumeurs de catastrophes cosmiques pouvant conduire à la fin de notre monde. En effet, selon elle aucun astéroïde ou autre corps n’entrera en collision avec la Terre à cette date.

Les sujets sur la fin de monde, à l’approche de la date fatidique, abondent sur les journaux et le net. On se demande même comment y survivre. Bien que cet évènement soit jugé par de nombreux spécialistes comme une superstition basée uniquement sur le sensationnel.

Mais rationnellement et scientifiquement parlant, quelles catastrophes pourraient conduire le monde à sa fin ? Les questions sont multiples et suscitent un vif intérêt. Face à une telle effervescence, la NASA a décidé de revenir sur les rumeurs pour discréditer les hypothèses : aucune planète ou astéroïde ne rentrera en collision avec la Terre ; si un tel corps devait frapper notre monde, cela fait bien longtemps que les scientifiques l’auraient repéré. La seule approche d’astéroïde à prévoir devrait avoir lieu le 13 février 2013 et l’objet passera à quelque 28.000 kilomètres de la Terre.

Mais ceci n’est pas la seule hypothèse. Autre mythe évoqué et démenti : celui d’une éruption solaire dévastatrice. Selon Lika Guhathakurta, héliophysicien à la NASA, même si le Soleil se trouve actuellement dans une phase active de son cycle, ses éruptions sont surveillées en permanence par les satellites et les scientifiques n’ont aucune raison de s’attendre à une tempête solaire plus puissante que ce que la Terre a connu jusqu’ici.

Un peu plus fantasques, d’autres mythes expliquent eux que le champ magnétique de la Terre pourrait soudainement s’inverser ou encore que notre planète pourrait tomber dans le trou noir qui se trouve au centre de la Voie lactée à des milliers d’années-lumière.

Cependant le plus inquiétant est la peur voire la panique que ces rumeurs créent. Malgré les nombreux démentis, un grand nombre de personnes s’obstinent à y croire

Actuellement, à court terme aucune catastrophe n’est envisageable ; les préoccupations au sujet du sort de la Terre feraient mieux d’être concentrées sur des problèmes à action lente comme le changement climatique plutôt que sur des catastrophes cosmiques.
Reste que les rumeurs de fin du monde préoccupent tout de même la NASA mais pour une raison bien différente : la crainte qu’elles font naitre à travers le monde. L’agence gouvernementale, qui a reçu de nombreuses lettres d’individus inquiétés par la prophétie maya et même des lettres de suicide, a tenu à rassurer la population

3 réflexions au sujet de « La Nasa dément une fin du Monde »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *