Terraformer Titan

Avec une taille à peine supérieure à celle de la Lune, Titan est le deuxième plus grand satellite du système solaire et le plus grand de Saturne.
La sonde Huygens s’est posée à sa surface le 14 janvier 2005. Elle a permis de prendre des photos exceptionnelles et de commencer à percer ses secrets.
Pour la terraformation, ce satellite de Saturne présenterait quelques avantages intéressants :
-possédant une surface riche en matière organique, il ressemble à la jeune terre que l’on aurait mise au congélateur. Les ingrédients nécessaires au développement de la vie telle que nous la connaissons seraient présents en grandes quantités.
-l’atmosphère. Titan est le seul satellite doté d’une atmosphère plus épaisse que celle de la terre. Cette enveloppe de gaz est essentiellement constituée d’azote, comme l’atmosphère terrestre, mais contient 2% de méthane et pas d’oxygène libre. ..90% du rayonnement solaire est renvoyé.
On estime que la pression atmosphérique est de l’ordre de 1,5 fois celle à la surface terrestre, autrement dit cela pourrait convenir pour les formes de vies terrestres animales et végétales qui ne souffriraient ni de dépression ni de surpression.

En ce qui concerne l’absence de champ magnétique, protection contre les vents solaire, il faut savoir que Titan orbite par intervalles dans la magnétosphère de Saturne. De plus les vents solaires sont moins importants vue la distance par rapport au soleil et l’atmosphère, plus épaisse que sur terre, nous protégerait mieux des vents solaires, que si notre planète était dépourvue de champ magnétique.

Cependant le principal problème, qui rend les conditions inhospitalières à la vie, sont les températures : elles sont proches de -180°C. L’ensoleillement serait cent fois moindre que sur terre. Il faudrait donc en théorie injecter d’immenses quantités de puissants gaz à effet de serre dans l’atmosphère, ce qui permettraient d’augmenter considérablement les températures moyennes à la surface ; ainsi par cette augmentation de températures, d’autres composés chimiques comme le CO2, actuellement sous forme solide, passeraient à l’état gazeux, et par conséquent augmenteraient encore plus l’effet de serre.

Il faudrait également diminuer la présence de brouillards glacés, qui favorisent un contre-effet de serre et réchauffent surtout les couches de la haute atmosphère.

Quant à l’importation des formes de vie terrestres, celles-ci doivent être capable de s’adapter et s’épanouir dans un faible ensoleillement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *