Notre planète est-elle destinée à subir le meme sort que Vénus?

Vénus est actuellement un désert brulant : environ 460°C. Cette température est due en partie grâce à un effet de serre causé par l’épaisse atmosphère composée en majorité de dioxyde de carbone.

Il a été supposé pendant longtemps que notre planète, par sa distance plus éloignée, ne risquait pas de devenir comme Vénus. Cette dernière, supposée être une ancienne planète habitable, doit son sort à un effet de serre extrêmement puissant, irrépressible auquel notre planète à échappé.

Or selon une étude américaine, un pareil événement n’est pas impossible sur Terre, qui pourrait, d’ici quelque millions d’années, devenir un véritable enfer : la vapeur d’eau est un gaz à effet de serre et il suffirait que l’évaporation devienne importante pour que ce gaz viennent remplir petit à petit l’atmosphère et assécher les océans. En quelques milliers d’années, un processus boule de neige se déclencherait, les températures atteindraient des sommets et les océans bouilliraient jusqu’à l’évaporation totale.

Ces études récentes publiées dans la revue Nature Geosciences, indiquent qu’une atmosphère terrestre pleine de vapeur absorberait plus de chaleur qu’elle n’en rejetterait, déclenchant ainsi un effet de serre irréversible et une forte hausse des températures. Mais grâce à nos nuages, qui reflètent dans l’espace une bonne partie de l’énergie solaire, nous sommes à l’abri d’un tel phénomène. Pour arriver au seuil de ce super effet de serre, il faudrait augmenter la concentration de CO2 jusqu’à 30.000 parties par million, alors que le taux actuel est aux alentours de 400. Autrement dit brûler toutes les réserves d’énergies fossiles de la planète ne suffirait même pas à atteindre ce taux. Cependant d’ici quelques millions d’années, il se pourrait que le processus se déclenche (à cause du réchauffement climatique?).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *