L’espace entre rêves et angoisses

Le film Gravity qui est sorti la semaine dernière ressemblait plus à un documentaire sur l’espace avec comme touche d’originalité une situation de survie désespérée, qu’à un film fantastique.

Au moment où le vaisseau, touché par plusieurs débris-projectiles, explose, la femme se retrouve propulsée à plusieurs lieux dans le vide. Il ne lui reste qu’un temps limité en oxygène et pourtant il ne faut pas qu’elle s’affole au risque d’épuiser plus vite ses réserves. C’est à ce moment que l’angoisse atteint son paroxysme.

L’espace fait rêver beaucoup de monde, mais il ne faut pas oublier qu’y aller est loin d’être sans risque pour notre vie : c’est un milieu très hostile où l’homme n’a pas sa place, les températures sont glaciales et il n’y a pas d’air pour respirer. La combinaison spatiale nous protège de ces conditions extrêmes, mais pour un temps limité.

Dans la situation du film, nous sommes en orbite autour de la terre, donc en quelque sorte proche. Autrement dit vous pouvez toujours espérer que l’on vienne à votre rescousse.

Mais imaginons que nous sommes à mi-chemin entre ici et Pluton ou pire à plusieurs années lumières ! Il faudrait impérativement prévoir dans ces cas un ou plusieurs dispositifs de secours pour retourner sur Terre. Car si vous êtes en combinaison seul au beau milieu de l’espace sans aucune communication, vous ne pouvez plus compter que sur l’aide de Dieu pour vous sortir de ce pétrin.

Article connexe : Les dangers de l’espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *