Pourquoi visiter la Reserve de ciel étoilé d’Aoraki Mackenzie en Nouvelle-Zélande ?

Une réserve de ciel étoilé est une zone englobant habituellement un parc ou un observatoire, qui est exempt de pollution lumineuse. Des mesures sont prises pour éviter toute la présence du lumière artificielle, passée une certaine zone.

Le but d’une telle réserve est généralement de promouvoir l’astronomie.

Aoraki Mackenzie est une réserve de ciel  étoilé classé, en reconnaissance de la qualité de la lumière sans pollution.

Cette deniére se trouve dans le bassin du Mackenzie, dans l’île du Sud de Nouvelle-Zélande, et comprend le parc national Aoraki Mount Cook, et les villages du lac Tekapo , Twizel et Mt Cook.

La zone de 4300 km carré est délimitée par un paysage alpin spectaculaire avec les Alpes du Sud, à l’ouest, et la Chaîne de Deux de Pouce à l’est.
Lake Tekapo est le site de premier observatoire d’astronomie scientifique de Nouvelle-Zélande, L’Observatoire de Mt John. Le site de l’observatoire a été choisi en 1963 pour la clarté et l’obscurité du ciel de nuit après trois ans d’essais.

Le Mt John est géré par l’Université de Canterbury , et l’équipe sur place comprend des astronomes de l’Université de Nagoya au Japon. Les Etats-Unis et l’Allemagne ont également investi dans des installations du Mt John.

La force du programme de recherche scientifique en cours et la croissance de l’astro-tourisme dans la région étaient des facteurs de motivation de choix dans la proposition de créer une réserve de ciel noir dans le bassin du Mackenzie .

Quatre compagnies offrent maintenant des jours personnalisés et des visites du ciel nocturne, des programmes éducatifs et de sensibilisation du public.

Elles gèrent plusieurs visites de jour et de nuits à l’observatoire. Des guides expérimentés guident les visiteurs à travers une introduction et l’exploration du ciel nocturne à l’aide de télescopes.

La nuit, ce ciel de l’hémisphère sud est unique ! Vous apercevez plus que des myriades d’étoiles : des nébuleuses et de poussières mais aussi des galaxies lointaines à l’œil nu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *