Etablir une base lunaire

Base lunaire - Illustration - Lunar base - IllustrationA cause des écarts de températures trop importants (de -277°C jusqu à 123°C !), des rayons cosmiques et de l’absence de dioxygène, la Lune est inhabitable sans protection adéquate.

Cependant, une fois que ce problème là sera résolu, la colonisation de cet astre dépendra en grande partie de notre capacité à être autonome en énergie là-bas.

On envisage à long terme de créer une base permanente et afin de réduire le coût de ce projet, il faudrait pouvoir exploiter l’énergie gratuitement.

L’installation de compartiments souterrains par exemple permettrait déjà de bénéficier  de températures plus clémentes qu’à la surface. Ce qui demanderait moins d’énergie de la part de capteurs solaires thermiques, nécessaires pour réguler les températures intérieures. Pour l’électricité on utiliserait des panneaux photovoltaïques. La rendement d’énergie reçue serait plus important que sur Terre étant donné l’absence d’atmosphère.

Pourquoi ne pas aussi exploiter l’Hélium 3, une source d’énergie particulièrement abondante sur notre satellite naturel?

Il faut aussi ajouter à cela l’avantage d’avoir une gravité six fois plus faible que sur Terre. En effet, transporter des objets, construire des habitations, rouler… nécessiterait six fois moins d’énergie.

Autrement dit, les voyages dans l’espace, que ce soit par l’envoie de sondes ou en expéditions humaines à destination d’autres planètes comme Mars, devrait devenir moins coûteux une fois que l’on y aura établit une base spatiale servant aussi d’escale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *