Créer des villes fantômes sur la Lune en vue de sa colonisation

ville-lunaireSi nous peinons toujours à retourner sur la Lune, la cartographier ou la filmer à l’aide de sondes ou de satellites artificiels est de moins en moins compliqué.

Grâce à Google Maps, je me suis amusé à scruter les reliefs de cet astre. De ce que j’ai pu observer (comme vous avez pu le voir les images finissent par devenir floues à partir d’une certaine échelle), il semble y avoir de grandes quantités de terrains constructibles.

De nos jours beaucoup d’ingénieurs arrivent à partir d’images réelles d’attractions touristiques, à les transformer (comment serait Londres sur Vénus, à quoi ressemblerait le centre-ville de Paris après une apocalypse…Bref des imaginations tirés de séries de peintures numériques).

Pourquoi ne pas établir des villes virtuelles sur la Lune? Ceci pourrait marquer un pas important vers sa colonisation.

La première étape consisterait à améliorer la visibilité des terres lunaires afin de repérer les zones constructibles. D’ici plusieurs années on devrait bénéficier d’images plus précises.

Ensuite, à l’aide d’un logiciel comme Autocad on pourrait simuler la création de villes lunaires, l’architecture de chaque bâtiment étant soigneusement mise en place. Cependant il faudrait adapter l’organisation des structures aux facteurs environnementaux : températures extérieures et gravité. Les escaliers par exemple pourraient être construits avec des marches plus hautes.
Les murs devraient être suffisamment épais, isolants et étanches afin de maintenir les températures intérieures  et l’air, composé comme sur terre à 80% d’azote et 20% de dioxygène. L’extérieur étant un environnement hostile contre lequel il faut se protéger.

Il restera à créer un ou plusieurs robots autonomes ou téléguidables, dotés de programmes de construction (à l’aide de matériaux présents/ faits sur place bien sur). L’avantage de telles constructions est que l’énergie nécessaire sera six fois moins importante en raison de la gravité.

Ainsi, notre satellite naturel deviendra plus accueillant pour une colonisation humaine. Évidemment d’autres problèmes seront à résoudre (eau, nourriture…). Mais dans tout les cas, ceci constituera la première étape de la terraformation.

villelunaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *