Rosetta a rejoint sa comète

Rosetta-comèteCe mois-ci, Rosetta, une sonde européenne alimentée par de gigantesques panneaux solaires de 14 mètres de long a rejoint sa cible, une comète appelée 67P/Churyumov-Gerasimenko, après un périple de plus de 10 ans dans l’espace.

Une comète est un corps céleste généralement de petite taille composé en grande partie de glace d’eau qui parcourt une orbite elliptique.

Lorsqu’elle se rapproche du Soleil, elle se transforme : la glace située à sa surface, portée à plusieurs centaines de degrés, se sublime à un rythme incroyable qui peut atteindre plusieurs tonnes par seconde. On appelle ça le phénomène du dégazage.

Le profil de la mission est le suivant : se placer en orbite autour de la comète pour l’étudier. Rosetta, comme de nombreuses autres sondes et satellites, fonctionne à l’énergie solaire. Elle doit bientôt envoyer un module se poser sur la comète pour nous en livrer les secrets. Philae, comme se surnomme l’atterrisseur, doit entamer sa mission autour du 11 novembre 2014. Cependant, que sa mission soit réussie ou pas, la sonde est voué à la destruction au fur et à mesure que la comète se rapprochera du soleil.

Pourquoi étudier cette comète ? Il y a 4, 6 milliards d’années, les planètes n’étaient pas encore formées et le soleil était entouré d’un vaste essaim d’astéroïdes et de comètes. L’analyse de la composition de ce corps céleste permettrait d’élucider l’énigme de l’apparition de la vie sur terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *