Charon, planète naine ou satellite de Pluton ?

CharonIl est dit dans de nombreuses sources que Charon est un satellite de Pluton, mais je ne suis pas tout à fait d’accord.

En effet, le barycentre des deux astres ne se situe à l’intérieur d’aucun des deux ; il s’agit en fait d’un système binaire et certains astronomes considèrent le système Pluton-Charon comme une planète (ou satellite) double.

Ce n’est ni l’une ni l’autre qui effectue une orbite elliptique autour du soleil mais leur barycentre. Si ces deux astres n’avaient aucune lune, alors ce dernier serait aligné avec leur centre d’inertie respectif. Mais ce n’est pas le cas, étant donné que le système binaire possède plusieurs satellites dont Hydra et Nix. Il s’agit en fait d’un système quadruple, si l’on considérè qu’il n’y a pas d’autres corps célestes tournant autour du barycentre.

Charon et Pluton tournent l’un autour de l’autre en 6,387 jours. Les deux objets sont en rotation synchrone et présentent toujours la même face tournée vers l’autre. La distance moyenne entre les deux est de 19 600 km.

Découvert par James Christy à l’Observatoire Naval des États-Unis, à Washington, la planète possède un diamètre de 1 270 km, soit prés de la moitié de celui de Pluton, et se déplace autour du barycentre avec une période de 6,4 jours.

La gravité à la surface est égale à environ 0.3, ce qui est beaucoup trop faible pour retenir la moindre atmosphère. Si on était sur Charon, on se sentirait 35 fois plus léger et on pourrait porter des objets de la masse d’une voiture.

Les températures tournent autour de -230°C soit à peine 40°C de plus que le vide interstellaire.

Contrairement à Pluton, qui est recouvert de glaces de méthane et d’azote, la surface de Charon semble être principalement constituée de glace d’eau moins volatile. En 2007, des observations semblent avoir mis en évidence des zones d’hydrates d’ammoniac et de cristaux d’eau à la surface, suggérant des geysers froids. Cependant nos connaissances sur les astres du système sont encore limitée.

Jusqu’à présent, aucune sonde n’a visité le système plutonien et donc a fortiori Charon. Lancée en 2006, la sonde New Horizons doit visiter le système plutonien en Juillet 2015 et survoler Charon à moins de 27 000 kilomètres. Rendez-vous l’été prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *