La propulsion laser pour voyager très loin

propulsion laserBeaucoup de scientifiques pensent qu’il serait possible de voyager dans l’espace grâce à un système de propulsion laser. Ce dernier pourrait permettre d’atteindre des vitesses faramineuses. Peut-être jusqu’à 30% de la vitesse de la lumière.
Aller sur Mars ne prendrait pas plus de quelques jours contre six mois avec nos technologies actuelles.
La propulsion laser ou plutôt la propulsion photonique (les photons sont des particules de masse nulles émises par la lumière) n’est pas une technologie nouvelle, ayant déjà été envisagée par le passé. Ce système utiliserait les photons, pour propulser un objet à travers l’espace.

Ces particules voyageant à la vitesse de la lumière, en percutant l’engin exercent une poussée. Concrètement, cette technique peut donc permettre de faire avancer un vaisseau sans carburant.

Un dispositif connu sous le nom de « voile solaire » va permettre de catalyser la poussée créée par l’impact des photons. Un satellite, utilise déjà cette technologie pour orbiter autour de la Terre, grâce à sa voile (qui tire sa puissance de la lumière solaire).

Cependant il faut que les lasers soient beaucoup plus puissants. Placés au niveau de la Terre il serait possible de générer assez de quantité de mouvement pour permettre à un vaisseau d’accélérer,

Placés en orbite, d’immenses lasers permettraient de toucher plus facilement la voile solaire du vaisseau et ainsi l’aider dans sa propulsion.

On pense que 30% de la vitesse de la lumière (soit près de 90.000 kilomètres par seconde) pourrait en théorie être possible. Attention par contre à ce que certaines vitesses soient respectées selon les zones de l’espace. A 30% de la vitesse de la lumière, la moindre petites particule pourrait détruire l’engin.

On pourrait entre autre envisager d’atteindre Alpha du Centaure à 4,3 années-lumière (Avec nos capacités actuelles, le voyage prendrait 30.000 ans). Toutefois, le système de la propulsion laser est encore loin d’être au point. L’un des principaux problèmes est que ce n’est pas adapté à des engins pouvant transporter des passagers.

Mais pourquoi pas d’ici les vingt ans à venir y envoyer une sonde. Cela prendrait 15 ans pour y aller plus 4,3 ans pour que les images nous soient ensuite retransmises sur Terre. Ainsi nous pourrions découvrir les secrets de ce système stellaire. Cependant, contrairement à d’autres étoiles plus éloignés il ne semble pas y avoir grand chose d’intéressant là-bas si ce n’est que la proximité avec notre étoile, mais sait-on jamais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *