Présentation du wesserpeton

WesserpetonEn 2013, des chercheurs britanniques ont découvert en Angleterre les restes fossilisés d’une espèce disparue d’amphibien qui fut jusque-là inconnue.

De la taille d’un lézard, les os indiquent que l’animal était un bagarreur, la mâchoire de l’animal présentant les signes de combats acharnés (probablement pour la reproduction et la défense du territoire). Ses dents très pointues, suggèrent fortement qu’il s’agissait d’un prédateur. D’après d’autres indices il aurait eu des habitudes de fouisseur.

Les os frontaux du wesserpeton sont allongés et de forme triangulaires. Même si tout le squelette n’a pas été retrouvé, les éléments en présence devraient pour le moment suffire.

Le wesserpeton était un redoutable combattant malgré sa taille de quelques centimètres. C’est sur l’île de Wight, située sur la côte sud de l’Angleterre, connue pour ses gisements fossilifères, que les chercheurs de l’Université de Portsmouth ont découvert les restes de cet animal ayant côtoyé les dinosaures au Crétacé inférieur, il y a 130 millions d’années.

Bien que fragmentaires, ceux-ci étaient suffisamment nombreux et variés pour se faire une idée globale du squelette et déterminer qu’il s’agit d’une nouvelle espèce.
Nommé wesserpeton ou plus familièrement Wessie, l’animal est un amphibien aujourd’hui disparu.

Situé au sud de l’Angleterre dans la Manche, face à la ville de Portsmouth, l’ile de Wight reste la convoitise des spécialistes qui continuent à l’explorer. Elle a gagné le surnom de « l’île aux dinosaures » grâce au nombre de fossiles qui y ont été retrouvés. En novembre 2008, on avait déjà découvert une nouvelle espèce de ptérosaure, ayant été dénommée Vectidraco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *