Des véhicules pour explorer d’autres mondes

Si envoyer des astronautes sur une autre planète est très compliqué, envoyer un robot revient moins cher et est sans risque pour une vie humaine.

Il y a deux mois, la sonde Curiosity a atterri sur le sol martien. Cet engin qui a couté 2 milliards de dollars à la Nasa, a pour mission d’explorer la planète, tout fonctionnant le plus longtemps possible. Mais comment expliquer son prix exorbitant ? Lire la suite

Un hypertélescope pour scruter l’espace à la loupe et pourquoi pas découvrir la vie ailleurs

Actuellement nos espoirs de découvrir une vie extra-terrestre passées ou présente, se porteraient vers Mars avec la sonde Curiosity qui va tenter d’y détecter des traces de vie, Europe et peut-être Encelade et Titan. Mais pour découvrir quelque chose de vraiment intéressant, il va falloir s’orienter vers les exoplanétes et exolunes. Ces dernières représentant l’espoir le plus important de faire la découverte qui va peut-être bouleverser l’humanité. Lire la suite

Vivre sur Mars dans le futur

Que se passera-t-il lorsque l’homme aura terraformé Mars ? Comment exploitera-t-il la planète à ses dépends ?
Beaucoup de scientifiques ont émis l’idée que l’homme puisse y vivre un jour de façon durable, donc en construisant des villes avec des infrastructures routières, ferroviaires…Un des avantages notables du développement urbain est que la construction des structures sera peu couteuse en raison de la faible gravité martienne. Lire la suite

Aller sur Europe et explorer son océan pour trouver d’éventuelles formes de vie

A la surface d’Europe, il fait en moyenne -150°C, soient des conditions hostiles à toute forme de vie. Mais à environ 100 km du sol se trouve probablement un océan d’eau liquide ; une eau maintenue liquide grâce à la chaleur engendrée par la force des marais (sous l’effet de cette force cette lune se comprime de quelques mètres, c’est ce qui produit la chaleur). Lire la suite

Programme des présidentielles : Nicolas Sarkozy veut terraformer la planète Vénus!!

A trois semaines jour pour jour des élections présidentielles, le président candidat vient de révéler une partie de son programme qu’il tenait à garder secrète jusqu’à aujourd’hui.

Il a annoncé ce matin en conférence de presse son intention de transformer Vénus en une autre terre. Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP s‘est félicité de cette annonce qui intervient dans un contexte de campagne. Lire la suite

La colonisation des astéroïdes

Les astéroïdes, des corps plus petits que les planètes naines et souvent de formes irrégulières, ont été envisagés depuis longtemps comme site de colonisation humaine. Plus de 300 000 ont été identifiés jusqu’à ce jour et on estime à plus de 750 000 le nombre d’astéroïdes supérieurs à 1 km de diamètre dans la ceinture principale. Lire la suite

Mélissa, un écosystème complet pour les voyages habités dans l’espace ou sur d’autres planètes

Depuis plus de vingt ans, l’agence spatiale européenne (ASE), basé à Paris, travaille sur un projet de recherche visant à créer un écosystème capable de s’auto-régénérer.

L’écosystème artificiel MELISSA a été conçu comme un outil d’étude et de développement des technologies pour de futurs systèmes de soutien de vie bio régénératifs (BLSS). C’est un ensemble de 5 compartiments biologiques, chacun ayant un rôle bien précis : l’ensemble de la boucle (chaîne) qu’il forme doit permettre de renouveler les éléments vitaux pour l’homme (nourriture, eau potable et oxygène) à partir de déchets (excrément, autres plantes…)et le CO2 produit par celui-ci. Lire la suite

L’ascenseur spatial pour accéder plus facilement à l’orbite terrestre

C’est un type de transport spatial entre la surface et une orbite autour de la Terre (ou d’une autre planète). Il se fonde sur l’idée d’un câble maintenu tendu par la force centrifuge due à la rotation de la Terre sur elle-même. Pour être en équilibre, le câble doit s’allonger au-delà de l’orbite géostationnaire (36 000 km), à partir d’où la force centrifuge dépasse la force de gravitation. Lire la suite

Voyager vers Mars

Avec nos moyens actuels, un simple aller vers la planète rouge prendrait entre 6 et 9 mois. Or l’homme n’ayant pas séjourné plus de 14 mois dans l’espace, on ne connaît pas encore bien l’influence de certain facteurs sur l’organisme humain.

Avant tout, à bord de la fusée ou du vaisseau dans l’espace, il faut savoir que la gravité est nulle.
La valeur de la pesanteur terrestre nous a formé comme nous sommes. Lire la suite