Un hypertélescope pour scruter l’espace à la loupe et pourquoi pas découvrir la vie ailleurs

Actuellement nos espoirs de découvrir une vie extra-terrestre passées ou présente, se porteraient vers Mars avec la sonde Curiosity qui va tenter d’y détecter des traces de vie, Europe et peut-être Encelade et Titan. Mais pour découvrir quelque chose de vraiment intéressant, il va falloir s’orienter vers les exoplanétes et exolunes. Ces dernières représentant l’espoir le plus important de faire la découverte qui va peut-être bouleverser l’humanité. Lire la suite

Les naines rouges et la vie

Déterminer l’habitabilité des naines rouges pourrait aider à déterminer si la vie est courante dans l’univers, ces étoiles représentant la majorité des étoiles de l’univers.
Vues leurs faibles températures (pas plus de 4000K en surface), pour avoir une température de surface comparable à celle de la Terre, toute planète en orbite autour d’une naine rouge doit être située très près de son étoile-hôte : entre 0,03 et 0,3 fois la distance entre la terre et le soleil. L’année de telles planètes ne dure que quelques jours au plus. Lire la suite

S’évader à des milliers d’années-lumières pour trouver un monde meilleur

Quand on est hanté par la routine quotidienne qui ronge petit à petit notre vie, on a besoin de changer d’air ; changer d’air peut vouloir dire tout simplement sortir de chez soi mais aussi voyager. Mais n’avez vous jamais rêver de fuir et de débarquer dans un monde aussi lointain que merveilleux, semblable à celui du film d’avatar pas exemple ? Que feriez-vous si on vous donnait les moyens de pouvoir voyager à des milliers d’années-lumières ? Lire la suite

Aller sur Europe et explorer son océan pour trouver d’éventuelles formes de vie

A la surface d’Europe, il fait en moyenne -150°C, soient des conditions hostiles à toute forme de vie. Mais à environ 100 km du sol se trouve probablement un océan d’eau liquide ; une eau maintenue liquide grâce à la chaleur engendrée par la force des marais (sous l’effet de cette force cette lune se comprime de quelques mètres, c’est ce qui produit la chaleur). Lire la suite

Le paradoxe de Fermi

Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que se sont posé certains physiciens (dont l’italien Enrico Fermi en 1950)  sur la possibilité d’une vie et d’une visite extraterrestre.

Fermi est celui qui a posé le principe du paradoxe qui porte son nom. Celui-ci est lié à la question suivante : pourquoi l’humanité n’a jusqu’à présent, trouvé aucune trace de civilisations extraterrestres alors que le Soleil est plus jeune que beaucoup d’étoiles situées dans la galaxie. Ce qui a potentiellement laissé assez de temps (plusieurs milliards d’années) à des civilisations surdéveloppés de conquérir une bonne partie de la voie Lactée. Lire la suite

La vie telle que nous la connaissons, est-elle d’origine extra-terrestre ?

Les molécules de la vie sont-elles tombées du ciel avec les météorites ? Chaque année la terre reçoit plusieurs dizaines de milliers de tonnes de matériaux extra-terrestres. Toutes ces météorites ne sont pas des blocs de plusieurs kilos, mais la plupart sont des microparticules de quelques centaines de microns qui arrivent pratiquement intactes au sol.
Elles représentent à elles seules 20 000 tonnes et l’on estime que, sur la terre primitive, le flux devait être beaucoup plus intense (peut-etre 1000 fois plus). Certain de ces météorites, les chondrites carbonées contiennent jusqu’à 5% de carbone, notamment sous forme de composé organique. Parmi ces composés on a pu identifier des acides aminés, des bases azotées et prouver que leur présence n’est pas la conséquence d’une contamination d’origine terrestre. Lire la suite

Ganymède, plus grande lune du système solaire

Ce satellite est la troisième lune galiléenne. Si vous observez Jupiter à l’aide d’un télescope, c’est le deuxième point lumineux partant de la planète.

Ganymède est en résonance orbitale 1:2 et 1:4 avec respectivement Europe et Io.

Avec un diamètre de 5268 km, cette lune est 8% plus large que la planète Mercure mais possède seulement 45% de sa masse du fait de sa faible densité, indicatrice d’une composition interne comportant une forte proportion de glace d’eau plutôt que de roche. Lire la suite

Callisto, lune la plus éloignée de Jupiter

Callisto est le deuxième plus grand satellite de Jupiter et le troisième plus grand du système solaire. Il a été découvert en 1610 par Galilée.

Distante d’environ 1900 000 kilomètres, cette lune est trop éloignée de sa planète pour être en résonance orbitale avec les trois autres lunes galiléennes et subir les forces des marées.

L’irradiation par les particules chargées issues de la magnétosphère de Jupiter est faible (300 moins qu’à la surface d’Europe). Lire la suite

Des preuves d’un ancien océan sur Mars

La sonde Mars Express a récemment fournis des preuves d’un océan qui couvrait autrefois une partie de la planète rouge. L’océan aurait couvert les plaines du nord il y a plusieurs milliards d’années.

Déployé depuis 2005, la sonde MARSIS a collecté un grand nombre de donnés. Jérémie Mouginot, chercheur de l’Institut de PLANETOLOGIE et d’Astrophysique de Grenoble (IPAG) et ses collègues ont analysé plus de deux années de données et ont constaté que les plaines du nord étaient couvertes de matériaux à faible densité. Lire la suite

Encelade, petite lune très active de Saturne

Encelade est le sixième plus grand satellite de Saturne. Son diamètre est proche de 500 km et sa surface fait environ 4.5 fois la France.

Distant d’environ 180 000 kilomètres de sa planète mère, Encelade fait le tour de celle-ci en un peu moins de 33 heures. Sa gravité à la surface est environ 100 fois moins forte que sur Terre. Lire la suite