Bien choisir son camping-car : nos conseils ! 

Voyager en camping-car, c’est tout simplement génial ! Ceux qui l’ont déjà essayé peuvent vous le confirmer. On peut s’arrêter à tout moment, camper à la belle étoile, travailler depuis la route, cuisiner quand il le faut, etc. Pour vos road trips, c’est le véhicule idéal. Si vous souhaitez en acheter, il va falloir cependant prendre en compte plusieurs facteurs. Voici quelques conseils pour bien choisir votre camping-car.

Se poser les bonnes questions

Si les voyages en camping-car sont géniaux, ils ne conviennent pas forcément à tout le monde. Surtout si vous envisagez de voyager en famille. Ainsi donc, posez-vous les bonnes questions. Ce mode de voyage vous convient-il à vous et à votre famille ? Quelle sera sa fréquence d’utilisation ? En effet, si vous comptez voyager par moment, il serait préférable d’en louer plutôt que d’en acheter. Quel modèle de camping-car vous conviendrait-il ? Combien de places et de couchages vous faudra-t-il ? Toutes ces questions vous permettront de déterminer la pertinence de votre future acquisition et de cibler le camping-car adapté à vos besoins.

A lire aussi : Comment fonctionne une location Airbnb ?

Choisir le bon type de camping-car

Toujours motivé à acheter un camping-car ? Si oui, alors penchez-vous sur les différents types existants. Sur le marché, on en distingue principalement cinq : l’intégral, le profilé, la capucine, le Van et le fourgon.

Les camping-cars de type intégral sont généralement les plus luxueux du marché. Ils offrent un confort optimal et plus d’espace. Dans ce type de camping-car, la cabine de conduite est incorporée à l’ensemble de l’automobile, permettant au conducteur d’avoir une vue panoramique sur la route.

A lire en complément : Quel budget prévoir pour l’achat d’un mobil-home neuf ?

Les types profilés sont plus compacts et maniables. Leur principal atout : la faible consommation de carburant. Ils sont bien moins énergivores que les autres types de camping-car grâce à leur ligne aérodynamique. En outre, la capacité de couchage est de 2 à 4 personnes.

Concernant les camping-cars de type capucine, retenez qu’ils sont tout aussi compacts que les profilés. Ce qui réduit sensiblement les frais d’entretien et de réparation. Par contre, ils possèdent une couchette qui surplombe la cabine. Cette particularité associée à leur cellule vraiment grande en fait un type adapté aux virées en famille.

Les Vans sont de véritables passe-partout. Pour faire plus clair, ce sont des camping-cars tout-terrain. Ils sont idéals pour les amoureux de road trips. Ce type d’habitation roulante offre plus de maniabilité et un stationnement très aisé. Le confort et la surface habitable laissent quand même à désirer. Pour compenser ces défauts, la plupart des vans disposent d’un toit relevable et d’équipements adaptés.

Pour finir, le fourgon aménagé. Confort et maniabilité sont les principaux atouts de ce type de camping-car. Il dispose du matériel nécessaire pour un voyage et peut se déplacer partout. Il est toutefois recommandé pour un voyage à 3 ou à 4 maximum.      

Tenir compte de la marque

Vous le savez certainement, toutes les marques d’automobiles (ou presque) proposent des camping-cars. Mais toutes ne se valent pas. Certaines enseignes (comme Volkswagen) ont une meilleure expérience et un meilleur savoir-faire dans la construction d’habitation roulante. D’autres s’inspirent par contre de leurs concurrents. Pour choisir la bonne marque, il va falloir se baser sur la réputation et sur le service après-vente. En effet, plus les conducteurs trouvent satisfaction chez un constructeur, plus celui-ci est fiable.           

Opter pour le bon agencement

L’agencement correspond à l’aménagement des équipements et du couchage au sein de la cellule du camping-car. Pour bien choisir votre véhicule, vous devez vérifier le type de couchage et vous assurer que les équipements dont vous aurez besoin y sont parfaitement disposés.

Il existe plusieurs types de lits pour camping-car :

  • Le lit central : fixé à l’arrière du véhicule (dans le sens du déplacement), il permet une circulation à gauche et à droite du lit. C’est le lit le plus fréquent dans les camping-cars ;
  • Le lit à la française : posé dans le sens de la longueur, il est fixé à l’arrière gauche ou droit du véhicule ;
  • Le lit transversal : situé à l’arrière du véhicule, il est fixé dans le sens de la largeur ;   
  • Le lit pavillon : escamotable, ce type de lit est placé à l’avant du camping-car dans le sens de la largeur.
  • Les lits jumeaux : il s’agit de 2 petits lits fixés de part et d’autre à l’arrière du véhicule, dans le sens de la longueur.   

Hormis le positionnement du lit, vous devez également vérifier celui du salon, de la salle de bain et de la cuisine. Tout doit être arrangé de manière fonctionnelle (télévision, réfrigérateur, rangements, plaques de cuisson, etc.).

Penser aux options

La plupart des camping-cars disposent d’un équipement de base. Toutefois, il se peut que vous ayez besoin de certains accessoires et équipements supplémentaires (auvent, porte-vélos, panneau solaire, etc.). Privilégiez donc les modèles facilement personnalisables. Vous pourrez ainsi fabriquer un coffre arrière pour camping-car afin d’emporter plus de bagages, fixer un store ou mieux, installer une antenne satellite. Mais attention ! Tout dépendra de votre budget.             

Tenir compte de son budget

C’est un secret de polichinelle, les camping-cars coutent très cher. Et c’est tout à fait normal compte tenu de la fonctionnalité du véhicule. Pour autant, pas question de vous ruiner. En fonction de votre budget, vous allez vous tourner vers un camping-car neuf ou un camping-car d’occasion.

Pour une habitation roulante neuve, il faut prévoir au minimum 45 000 à 50 000 euros sans compter les options qui peuvent faire grimper le montant à 100 000 euros. Et pour un camping-car d’occasion, il faut prévoir en moyenne 30 000 à 35 000 euros. Pour faire de bonnes affaires, scrutez les périodes de déstockage. 

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de comptabiliser les frais d’entretien mensuels et les frais annexes qui s’ajouteront forcément durant l’utilisation.  

ARTICLES LIÉS