Que peut-on voir dans le nord arctique ?

L’Arctique figure parmi les parties les plus glaciales du globe avec l’Antarctique. C’est un territoire aussi vaste que l’Europe qui regorge d’une multitude de paysages hivernaux époustouflants et d’une large diversité de faune à découvrir. Dans cet article, un aperçu des merveilles que vous pouvez voir lors d’une expédition dans cette région polaire.

Découvrez la diversité de la faune arctique

Bien que le froid règne en maître en Arctique, il faut savoir que cette partie de la terre abrite une faune très diversifiée, tant sur terre que sous la surface de la mer.

A voir aussi : Découvrez les sports extrêmes incontournables pour des vacances palpitantes

Parmi les animaux qui peuvent vous émerveiller lors d’un voyage polaire, il y a le fameux ours polaire, plus connu par certains sous l’appellation “ours blanc”. Ce sont des animaux très faciles à trouver, ils sont présents un peu partout en Arctique. Cependant, prudence est de mise, il s’agit d’un ours, un omnivore à prédominance carnivore. Pour votre sécurité, il est crucial de les observer à bonne distance. C’est aussi nécessaire pour ne pas perturber leur bien-être dans leur environnement.

Avec un peu de chance, vous pouvez aussi y rencontrer un renard polaire et un lièvre arctique, deux espèces toutes blanches qui sont capables de se fondre dans le décor blanc de la neige. À noter que le dernier mentionné est une espèce en voie de disparition. Côté faune marine, vous y rencontrerez des morses, une espèce de mammifère marin, et des baleines à bosses et les baleines blanches ou bélouga.

Lire également : Une virée à Dinard : où rester et que visiter ?

Les Aurores Boréales : Un Spectacle céleste Incomparable

Outre la grande diversité de la faune, l’Arctique regorge aussi de région pour observer les aurores boréales. Du Groenland, en Laponie, en Islande, en Alaska ou encore au Canada. Il faut savoir que, pour l’observation de ce phénomène naturel, il y a quelques règles à respecter. Il est important de s’éloigner de toutes sources de lumière. Il convient également de se trouver à proximité du pôle Nord lors d’une nuit d’hiver noir avec un ciel dégagé.

Techniquement, les aurores boréales se manifestent tout au long de l’année. Mais pour bien apprécier le spectacle, il faut privilégier les saisons hivernales, vers mi-septembre à mi-mars. Quant à la plage horaire optimale, elle se situe entre 18 – 20h et minuit – 1h du matin. Le spectacle dure environ 15 à 20 minutes environ.

Partir à la découverte des icebergs et des glaciers

Là où il y a des glaciers, il y aura des icebergs. Des masses d’eau douce issues du détachement des glaciers. Ces blocs peuvent atteindre une hauteur impressionnante de 30 m et une longueur pouvant atteindre plus de 200 m.  Pour en observer, Le Groenland est l’une des destinations les plus emblématiques, notamment, dans la baie de Disko, dans la région d’Ilulissat.

Un autre site intéressant se trouve en Islande, à approximativement 60 km à l’est de Skaftafell, le Jökulsárlón qui est d’ailleurs un site absolument incontournable. Il est aussi possible d’observer ses grosses masses de glace du côté du Canada, plus précisément, au large de Terre-Neuve-et-Labrador.  Il s’agit de l’un des endroits au monde où l’on peut observer des icebergs de près.

ARTICLES LIÉS