Comment imaginez-vous une vie extra-terrestre?

Quand on voyage dans un autre pays ou un autre continent on découvre des paysages, des plantes et des animaux différents. Ce qui est très agréable pour les personnes en quêtes de dépaysement. La découverte d’une faune et d’une flore différente est un bon moyen pour satisfaire notre curiosité. Mais les espèces animales et végétales terrestres si elles sont différentes ont des points communs, car elles ont forcement un même ancêtre. Mais qu’en serait-il de découvrir un autre monde!!!

Actuellement on ne connaît aucune forme de vie extra-terrestre, ce qui laisse la porte ouverte à toute sorte imagination. On sait que les cellules, unité constituant les êtres vivants sont issues de molécules complexes, qui ont pu se former grâce à plusieurs conditions réunies: des températures modérées et la présence de certains éléments comme l’eau et le dioxyde de carbone.

Si une planète est habitable (ce terme se réfère à une planète présentant les mêmes conditions climatiques que la terre, car on exclue évidemment les êtres constitués de molécules complexe pouvant se former soit à très haute soit à très basse température), alors la présence d’une combinaison particulière de conditions et de facteurs réunis (température moyenne, écart des températures, pesanteur, activité géologique, composition de l’atmosphère, âge et relief de la planète, période d’ensoleillement, quantité d’eau, de dioxyde de carbone et d’autres éléments…) peut laisser entrevoir l’existence d’être possédant une structure et un comportement spécifique. Ces conditions propres à la planète sont propices à un éventail d’écosystèmes (l‘éventail était réduit aux cyanobactéries quand il n‘y avait pas encore de dioxygène et d‘ozones pour nous protéger des rayonnements ultra-violets).

Dans tout les cas un être vivant si il peut bouger, doit être constitué de sorte à ce qu’il puisse soit se reproduire soit vivre indéfiniment, soutenir son poids et se déplacer dans la gravité c’est-à-dire avec des pattes (quatre pour nous).

On peut donc imaginer des êtres avec plusieurs bras, plusieurs queues, plusieurs yeux ou pas du tout, d’autres sens, d’autres membres…

Certains spécialistes pensent que des êtres vivant sous une gravité plus forte seraient davantage petits et robustes. A l’inverse sous une gravité plus faible les êtres seraient plus grands et filiformes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *