La colonisation des astéroïdes

Les astéroïdes, des corps plus petits que les planètes naines et souvent de formes irrégulières, ont été envisagés depuis longtemps comme site de colonisation humaine. Plus de 300 000 ont été identifiés jusqu’à ce jour et on estime à plus de 750 000 le nombre d’astéroïdes supérieurs à 1 km de diamètre dans la ceinture principale.

En plus de pouvoir observer les astres en différents endroits du systèmes solaire avec un ciel parfait, les astéroïdes présentent des avantages économiques importants pour l’exploitation de certain métaux, qui commence à devenir rare sur terre (fer, nickel…); certain contiennent même de l’eau.
Pour ce type d’exploitation, la colonisation d’astéroïdes serait donc très profitable, plus particulièrement celle des géocroiseurs (qui se rapprochent périodiquement de la Terre).

L’exploitation minière d’astéroïde serait donc la base d’une économie d’échange et il pourrait coûter beaucoup moins cher d’établir une colonie sur des astéroïdes géo croiseurs que sur la Lune. Cependant la Nasa n’envisage pas une tel projet avant 2060.

L’économie de ces colonies serait donc basée sur l’extraction minière à destination de Mars, la Lune dont l’approvisionnement serait plus simple et moins coûteux grâce à leur gravité plus faible que celle de la Terre.

Pour la construction de la base on pourra creuser à l’intérieur de l’astéroïde pour fabriquer une habitation souterraine, afin d’avoir une bonne isolation thermique et de se protéger efficacement des rayons cosmiques, ultraviolets et des vents solaires.
La construction de ce type d’habitation devrait être économique en raison de la très faible gravité de l’astéroïde; pas besoin de fabriquer une station spatiale, il suffira d’extraire la roche de l’intérieur.

Par ailleurs la colonie devra être auto suffisante en nourriture et en énergie, vu que la plupart des astéroïdes géocroiseurs s’éloignent à plus de 2 UA de la Terre.

Des panneaux solaires pourront recouvrir une bonne partie de la surface du corps et être reliés à la base.

L’inconvénient est la très faible gravité. Quels sont les effets à long terme de ce facteur sur la santé humaine?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *