La naine brune la plus proche du système solaire

naine-bruneElle est située à seulement 7,3 années-lumières. Cette distance, relativement faible, représente moins de deux fois celle séparant notre planète d’Alpha du Centaure, le système stellaire le plus proche du nôtre.
Sa taille serait comprise entre trois et dix fois celle de Jupiter. On vient de détecter récemment des signes de nuages d’eau gelée.

Baptisé WISE J0855-0714, ce corps céleste a été découvert en 2013 par Kevin Luhman, astrophysicien à l’université d’Etat de Pennsylvanie.

Localisé dans la constellation de l’Hydre, sa température de surface est estimée entre -43 et -13 degrés Celsius, soit du même ordre qu’au pôle nord.

Cependant il a fallu surmonter de nombreux obstacles physiques pour analyser la naine brune car celle-ci possède une taille plutôt proche d’une géante gazeuse et n’orbite autour d’aucune étoile; elle est donc impossible à détecter dans le domaine du visible.

On a donc analysé des images récoltées à l’aide d’un télescope spatial permettant d’observer le ciel dans l’infrarouge.

C’est la première fois que l’on trouve des nuages d’eau en dehors du système solaire. L’étude, menée durant trois nuits du mois de mai avec les télescopes Magellan au Chili, a consisté à récolter et analyser plus de 150 images capturées dans l’infrarouge.

Les résultats, indiquent clairement la présence de nuages d’eau glacée et de nuages de sulfure de sodium autour de la naine brune.

Si de la vapeur avait déjà été repérée dans le passé sur des exoplanètes, ça n’avait jamais été le cas pour les nuages sur un astre en dehors du système solaire. Toutefois la découverte devra être confirmée à l’aide de spectres. Étant donné que la naine brune est très difficile à distinguer, cette opération pourrait nécessiter l’intervention d’un télescope nouvelle génération appelé « James Webb », qui devrait être opérationnel d’ici quelques années.

Cela nous permettra également de détecter si des planètes orbitent autour de cet astre  (Attention, la découverte de satellites orbitant autour de naines brunes trouble la distinction entre planète et satellite du fait de la faible masse de ces étoiles manquées, mais on parleras plutôt d’exoplanètes si la naine brune n’orbite autour d’aucune étoile). Si c’est le cas, elles ne pourraient pas être habitables, car trop froides.

Une question qui suscite beaucoup d’intérêt est de savoir si les naines brunes pourraient potentiellement abriter des formes de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *