Qu’est ce que l’énergie du vide?

energie-videDepuis plusieurs siècles des scientifiques ont découvert l’existence d’une nouvelle forme énergie: l’énergie libre.
Elle se trouverait dans le vide. On appelle le vide l’absence de matière et de toute forme d’énergie répertoriée.
Selon des scientifiques, cette énergie serait due à la fluctuation de petites particules (A l’échelle quantique). Il se créeraient dans le vide des paires de particules-antiparticules qui se désintègreraient très vite pour donner l’apparence d’un vide en moyenne.

Mais les fluctuations autour de cette moyenne existent, et il leur est associé une énergie non nulle. Le vide possède donc une énergie non nulle qui est un reliquat d’un bouillonnement quantique.
Le vide quantique est donc défini non pas comme l’absence de particules mais bien comme le minimum d’énergie (le minimum de quantas possible).
L’existence d’une énergie du vide (non nulle) et des fluctuations quantiques du vide ont été mis en évidence expérimentalement, notamment par l’effet Casimir. L’effet Casimir est une force attractive entre deux plaques parallèles conductrices et non chargées. Cet effet est dû aux fluctuations quantiques du vide, et sont donc incontournables.

Par contre, la mesure de cette énergie du vide est beaucoup plus ardue et n’a pu être effectuée à ce jour.
Beaucoup de mystères subsistent en ce qui concerne cette fameuse forme d’énergie.
Deux points de vue s’affrontent:

– Soit on a un vide à énergie nulle (l’énergie fluctue entre le négatif et le positif mais est en moyenne nulle).
– Soit un vide contenant une densité d’énergie très élevée (dont la valeur serait astronomique).

Une réflexion au sujet de « Qu’est ce que l’énergie du vide? »

  1. Certains scientifiques affirment qu’il est possible d’extraire de l’énergie c’est-à-dire du travail mécanique, de la chaleur… à partir du vide, donc d’avoir une source d’énergie inépuisable et gratuite.
    En fait, le problème n’est pas d’extraire cette énergie(appelée aussi énergie du point zéro), mais de l’extraire sans dépenser plus d’énergie que l’on peut potentiellement en récupérer.

    Les machines à énergie libre constituent certainement les preuves tangibles de l’existence d’une forme d’énergie totalement ignorée du monde des sciences.
    Ces machines fonctionnent à l’aide d’électricité et produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.
    Aujourd’hui beaucoup de scientifiques se posent des questions sur cette forme d’énergie.
    Est-elle en moyenne nulle dans le vide? Est-elle en grande quantité(certains affirment que c’est de l‘ordre de dix puissance 92 par mètre cube)?
    Comment le savoir? Examinons chacune des deux hypothèses:
    -Cette énergie est nulle dans le vide: en fait elle fluctue autour de zéro, autrement dit elle est positive dans certains endroits et négative dans d’autres. Si dans ce cas on arrive à extraire de l’énergie, alors cette énergie sera toujours nulle; on a alors deux possibilités.
    Soit elle doit compenser sa perte en puisant sur une source d’énergie non libre (laquelle???). En d’autres terme quand on fait fonctionner une machine à énergie libre(qui puiserai cette forme d’energie), une autre conversion d’énergie se fait simultanément, ce qui pourrait aboutir à d’autres hypothèses, notamment celle d’un espace à quatre dimensions où les points d’un espace 3D sont tous proches les uns des autres….
    Soit l’énergie reste nulle: quand on a extrait de cette énergie, il se crée comme un trou qui est vite « bouché » par la fluctuation quantique. Le trou se déplace soit à l’infini, soit à la même vitesse que l’expansion de l’espace.
    -L’énergie du point zéro n’est pas nulle.
    On peut alors affirmer qu’il existe bien une autre source d’énergie inépuisable. Cependant d’où vient-elle? Est-ce que avec le temps sa quantité a tendance à augmenter? À diminuer? À fluctuer? Était-elle infini ou à son maximum au moment du bigbang?
    Est-ce une énergie qui n’a jamais été sous une autre forme depuis l’existence de l’univers?
    Si ce n’est pas le cas elle pourrait provenir des conversions des autres énergies.
    Quand un système convertit l’électricité en énergie mécanique par exemple, son rendement n’est jamais de 100%. On a jamais prouvé où allait l’intégralité de l’énergie « perdu »même si on sait que dans ce cas une partie est convertit en chaleur.

    Cette source d’énergie est l’énergie électromagnétique contenue dans la trame de l’univers. Elle est présente dans l’espace et dans la matière. Cette énergie libre occupe tout le « vide » qui nous entoure. Elle représente un paradoxe pour la science contemporaine : ou il existe dans l’univers une force gravitationnelle supérieure aux masses répertoriées, ou bien une énergie invisible, libre qui subirait l’effet d’une pression que l’on pourrait appeler cosmique.
    La physique quantique tend aujourd’hui à démontrer que chaque mètre cube d’espace autour de nous contiendrait une quantité phénoménale de cette énergie. À ce jour, toutes les techniques qui nous ont été rapportées pour la capter font appel à un principe de déséquilibre temporaire de la structure des ondes électromagnétiques, causant ainsi une transmutation matière/énergie et/ou transfert énergie/énergie…
    Les machines à énergie libre constituent certainement les preuves tangibles de l’existence de cette mystérieuse énergie(l’énergie du vide) totalement ignorée du monde des sciences.

    les laboratoires du monde entier commence à exploiter cette fameuse énergie. Certains éminents physiciens théoriques commencent à comprendre pourquoi et comment cela est possible. Plusieurs entreprises en seraient au stade d’un début de mise sur le marché de ces dispositifs viables qui produisent nettement plus d’énergie que ce qui est nécessaire pour les faire fonctionner…

    Il existe beaucoup d’inventeurs indépendants qui ont construit des machines à énergie libre et dont les résultats ont été publiés au grand jour et vérifiés.

    Mais comme la communauté scientifique ne comprend pas les principes théoriques sur lesquels reposent ces inventions, elle en ignore tout simplement l’existence. Il est donc difficile d’obtenir des brevets d’inventions de machines fonctionnant à l’énergie libre.

    Il y a parmi ces machines un moteur révolutionnaire alimenté par des aimants permanents, mis au point par un inventeur japonais, qui est aujourd’hui mis en production. Il réalise une économie d’énergie de 80 % avec l’absence de chaleur et de bruit. De quoi séduire des investisseurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *