Des séjours sur la Lune bientot disponibles !

Des anciens hauts responsables de la Nasa se sont associés pour créer une société, baptisée Golden Spike Compagny, qui devrait pour la première fois proposer des vols à destination de notre satellite naturel. C’est la première entreprise qui prévoit d’offrir des expéditions d’exploration sur la surface de la Lune et ce d’ici la fin de la décennie.
Le PDG de la société s’appelle Alan Stern, c’est un ex-directeur adjoint de la NASA et le président du conseil d’administration est Gerry Griffin. Ce dernier fut directeur des vols durant le programme Apollo et patron du centre spatial Johnson à Houston. Lire la suite

La mort du premier homme lunaire

Neil Armstrong, légende de l’espace et considéré comme l’un des plus grand héros américain, est décédé hier à l’âge de 82 ans des suites de complications après une opération cardiovasculaire. Il avait été opéré du cœur au début du mois, selon NBC News.

« C’est un petit pas pour l’homme et un grand pas pour l’humanité » prononça-t-il le sur la lune le 20 juillet 1969, pendant qu’un demi-milliard de terriens tendaient l’oreille à plus de 350 milles kilomètres. Ce petit pas qui a changé le monde. Cependant il fut à l’époque le symbole de la victoire à la course de l’espace contre les russes. Lire la suite

Aller sur Europe et explorer son océan pour trouver d’éventuelles formes de vie

A la surface d’Europe, il fait en moyenne -150°C, soient des conditions hostiles à toute forme de vie. Mais à environ 100 km du sol se trouve probablement un océan d’eau liquide ; une eau maintenue liquide grâce à la chaleur engendrée par la force des marais (sous l’effet de cette force cette lune se comprime de quelques mètres, c’est ce qui produit la chaleur). Lire la suite

La terraformation de la Lune

Par rapport aux terraformations de Mars et de Vénus, celle de la Lune présente deux avantages intéressants et liés : notre satellite naturel se situe prés de la Terre (Sa proximité permettrait une terraformation plus rapide) et est donc dans la zone habitable du système solaire.

Pour rappel la surface disponible sur la lune représente environ le cinquantième de celle de la terre. Lire la suite

Le train spatial pour aller sur la Lune

Vous prenez le train à la gare de Montparnasse puis après un très long trajet vous arrivez sur la Lune!…

Des chercheurs travaillent actuellement sur l’idée d’établir une ligne ferroviaire entre la Terre et la Lune.

La distance entre les deux astres varie de 363 100 km à 405 700 km. La ligne ferroviaire devra donc s’étendre sur plus de 405 700 kilomètres. Lire la suite

A la découverte de la Lune, notre unique satellite naturel

Âgée d’environ 4.5 milliards d’années, la Lune, cinquième plus grand satellite du système solaire, est situé à une distance de 384 402 km de la Terre. Cela représente un peu plus de la distance parcourue par la lumière en une seconde.

Son diamètre est de 3 474 km et sa superficie est de 37 871 220,85 km2 soit le cinquantième de celle de notre planète.

La valeur de la pesanteur est de 1.6, ce qui veut dire que l’on est six fois plus léger et que l’on saute six fois plus haut que sur Terre. Une sensation que nous aimerions bien tester. A noter qu’on ne marche pas sur la Lune, le verbe »sautiller » est plus approprié..

A la surface, on a des températures extrêmes: elles varient de -233°C à 123°C.
La température moyenne est estimée à -77°C. Cette valeur très basse et ces écarts importants s’expliquent par la quasi absence d’atmosphère. Une atmosphère lunaire permettrait par sa pression et son effet de serre, d’augmenter les températures et de réduire ses écarts grâce aux échanges thermiques. Lire la suite

La Lune, future escale des voyages dans l’espace

AlunissageThéoriquement, le voyage à destination d’une planète ou d’un satellite autre que la Lune, de notre système solaire est tout à fait possible, mais notre technologie actuelle ne nous le permet pas.

Y arriver, nécessiterait de surmonter un grand nombre de problèmes et de difficultés (pour comprendre je vous invite à lire l’article Voyager vers Mars). En autre, afin d’arriver à destination extra-terrestre au bout d’une durée raisonnable, il faudrait que l’engin spatial utilisé puisse aller à une vitesse de l’ordre d’au moins plusieurs centaines de kilomètres par secondes. Lire la suite