Comment obtenir un visa pour l’Équateur ?

Le ministre équatorien des Affaires étrangères, Mauricio Montalvo, a déclaré que son pays attendait que les institutions de l’UE résolvent le problème de l’obligation de visa puisque les Équatoriens ne sont pas autorisés à entrer dans l’espace Schengen sans avoir obtenu de visa.

D’autre part, les Colombiens et les Péruviens qui ont adhéré à l’accord mutuel en 2013 sont autorisés à visiter l’Europe sans demander de permis de visa, rapporte SchengVisaInfo.com.

A voir aussi : Où aller en Sicile cet été ?

Bien que l’Équateur ait signé l’accord en 2017, l’obligation de visa pour les séjours de courte durée n’a pas été levée, car l’UE avait changé ses « sensibilités » depuis 2013.

« Nous continuons de soulever cette question, nous considérons qu’il s’agit d’un moyen injuste pour l’Équateur, dans une certaine mesure discriminatoire, non seulement (en ce qui concerne) la Colombie et le Pérou en général, et nous continuerons à travailler pour qu’il soit levé parce que c’est ce que nous aspirons », a déclaré le ministre Montalvo à Efe.

A lire en complément : Quels sont les pays à éviter en ce moment ?

Il a également ajouté qu’il est malheureux que les sensibilités ont été modifiés juste avant que l’Équateur ne rejoigne le traitement, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2017, après que la demande ait été présentée en décembre de l’année précédente.

Depuis lors, le pays demande instamment la fin du visa de la zone Schengen, bien que pour que cela se produise, il faut contrôler l’examen de la situation économique et la migration sans taux de retour.

« Nous parions qu’il y aura une ouverture, espérons-le dans les procédures et sensibilités européennes, qu’il y aura également une compréhension de cette situation en Équateur », a noté le ministre des Affaires étrangères.

Le ministre a également ajouté que l’abolition de l’obligation de visa aiderait des milliers d’Équatoriens à rendre visite à leur famille en Espagne ou permettrait aux Équatoriens de visiter la zone à des fins touristiques.

En tant que solution temporaire jusqu’à ce que cette question soit résolue dans les instances européennes, l’Espagne envisage la possibilité de réglementer « de manière plus articulée » l’octroi de visas à plus long terme à Les Équatoriens, l’ambassadrice espagnole Elena Madrazo Hegewisch l’a déjà confirmé.

En 2015, les pays européens ont connu l’une des crises migratoires les plus profondes, les migrants venant principalement de Syrie, d’Afghanistan et du Maroc, fuyant la situation économique et politique chaotique de ces pays. Suite à cette crise, les pays européens ont décidé de plafonner et de réduire leur nombre de migrants.

La population équatorienne de plus de 17 millions d’habitants, qui devrait dépasser la barre des 20 millions d’habitants en 2031, n’est pas le seul pays à ne pas être autorisé à entrer dans la zone Schengen. Les autres pays d’Amérique du Sud qui doivent obtenir un visa pour entrer dans les pays de la zone Schengen sont le Belize, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Jamaïque, le Suriname, Cuba, les Maldives et la République dominicaine.

ARTICLES LIÉS