Un aperçu de ce que à quoi pourrait ressembler le jour sur une autre planète habitée

Il existe très probablement dans l’univers d’autres mondes habitables où la lumière reçue de l’étoile est nettement moins importante que sur Terre. Sur d’autres mondes éloignés, si la planète est située après la zone habitable de son étoile, il suffit qu’elle possède une atmosphère suffisamment épaisse pour retenir la chaleur reçue même si celle-ci est moins importante que dans la zone habitable de l’étoile.

C’est le cas de Mars où le soleil possède un diamètre apparent 1.5 fois plus petit que sur Terre. Seulement la planète rouge, à cause de sa petite taille n’a pu préserver de façon durable une atmosphère suffisamment dense pour permettre un effet de serre suffisant et autoriser ainsi la présence d’eau liquide. Des conditions indispensables au développement de la vie.

Il existe en Norvège une ville, Rjukan, qui est pendant la moitié de l’année privée de soleil à cause de son emplacement : elle est entourée de montagnes qui la masquent du soleil.

Pour pallier à ce problème, qui a un impact négatif sur le bien-être des habitants, on a installé sur la crête d’une des montagnes des miroirs géants pour rediriger les rayons du soleil vers la ville. Une idée ingénieuse.

Quand vous êtes dans la ville, à la place des miroirs, vous voyez le soleil. Or nous n’avons pas réellement l’impression de voir le soleil mais plutôt une autre étoile, plus petite que la nôtre.

En effet, nous ne sommes pas éclairés autant qu’avec le soleil et pourtant la lumière est bien naturelle. En vous rendant dans cette ville pendant cette période, vous aurez un aperçu d’une journée sur Mars ou peut être sur Pluton, terraformé (voir images).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *