Quelle est la capitale de l’Empire ottoman ?

La Turquie d’Istanbul est la capitale des empires romain, byzantin et ottoman depuis plus de 1500 ans.

C’est la seule ville au monde construite sur deux continents, l’Asie et l’Europe.

Lire également : Comment installer un auvent ?

La Turquie d’Istanbul est devenue une capitale rassemblant diverses cultures, nations et religions. Ces cultures, ces nations et ces religions sont les petites pièces qui composent la mosaïque d’Istanbul.

Les travaux de construction les plus importants à Istanbul ont commencé à l’époque byzantine et se sont développés à l’époque de l’Empire ottoman.

A voir aussi : Où partir en vacances en mars ?

Istanbul Turquie Architecture

Istanbul Turquie Architecture La Turquie d’Istanbul éblouit ses visiteurs, avec ses musées, ses églises, ses palais, ses grandes mosquées, ses bazars et ses sites de beauté naturelle.

Vous pourrez vous détendre sur les rives occidentales du Bosphore au coucher du soleil et voir la lumière rouge du soir se refléter sur l’autre continent, c’est pourquoi Istanbul est considérée comme l’une des plus grandes villes du monde.

La Turquie d’Istanbul est considérée comme la plus développée et la plus grande ville de Turquie. Les dernières découvertes indiquent que l’histoire de la vie humaine remonte à environ 400 000 ans. La Turquie d’Istanbul a été conquise par les Ottomans en 1453, puis est devenue la capitale de l’Empire byzantin.

Pendant les Byzantins, la dinde d’Istanbul a été décorée d’un certain nombre de grands monuments, ce qui en fait la ville la plus magnifique du monde, même pendant les années de déclin de l’empire.

La Turquie d’Istanbul a été conquise par les Ottomans en 1453, puis est devenue la capitale de l’Empire byzantin. Pendant les Byzantins, Istanbul a été décorée d’un certain nombre de grands monuments, ce qui en fait la ville la plus magnifique du monde, même pendant les années de déclin de l’empire.

Une identité multireligieuse frappante

Une identité multireligieuse frappante à Istanbul L’identité d’Istanbul a émergé pendant la période de l’Empire ottoman. Sultan Mehmet le Conqueror a déclaré Istanbul capitale de l’Empire ottoman après l’invasion de la ville en 1453.

Les Ottomans étaient tolérants envers toutes les religions et ont dédié de nombreux lieux de culte aux communautés chrétiennes et juives afin qu’elles puissent pratiquer leur religion sans entrave.

Ainsi, à Istanbul, les mosquées, les églises et les synagogues se tenaient côte à côte pour montrer qu’Istanbul était un symbole de tolérance et de fraternité de toutes les religions.

Trésors Glorieux

Glorious Treasures à Istanbul La Turquie d’Istanbul est riche en monuments architecturaux qui reflètent la splendeur du passé. Vous pouvez voir les palais romains, byzantins et ottomans, les mosquées, les églises, les monastères, les monuments, les murs et les monuments.

Il y a des lieux de culte, de gouvernement, de commerce et de divertissement.

Les monuments historiques d’Istanbul sont regroupés sur la péninsule historique, entouré par la mer de Marmara à l’est et au sud, de la Corne d’Or au nord et des remparts de la ville à l’ouest.

La place Sultan Ahmet est le cœur de la péninsule historique, où se trouvent les monuments historiques les plus importants. Les zones historiques d’Istanbul ont été inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985.

L’exemple le plus important de l’architecture byzantine et ottomane est la place Sultan Ahmet, qui est le cœur de la péninsule historique.

Héritages vivants des Byzantins

Le centre de la ville, pendant la période byzantine, était l’hippodrome et ses environs. Le palais, Hagia Sophia (Ayasofya), était un édifice religieux spectaculaire qui était considéré comme un centre de divertissement.

Enfin, ce centre est devenu le lieu des cérémonies de circoncision des fils des Sultans pendant la période ottomane.

Grands Symboles Mystiques

Architecture incluant Sainte-Sophie ayasofya La basilique Sainte-Sophie, appelée la huitième merveille du monde, est le patrimoine architectural le plus célèbre de l’Empire byzantin et l’une des plus grandes icônes d’Istanbul.

C’est également l’un des exemples les plus importants de l’art byzantin du IXe au XIIe siècle.

Le musée Kariye (église Chora) est un autre monument byzantin célèbre pour ses mosaïques et ses magnifiques fresques. Il y a des lieux saints pour les Juifs à Istanbul, tels que les temples de Neve Shalom, Ahrida et Aşkenazi.

Il y a aussi la mosquée du sultan Ahmet, connue sous le nom de Mosquée bleue, construite entre 1609 et 1616, et comprend la tombe de son fondateur, le sultan Ahmad Ier, une madrasa et un hospice.

Zones historiques d’Istanbul

Zones historiques à Istanbul Les zones historiques d’Istanbul, inscrites sur la Liste du patrimoine mondial en 1985, comprennent quatre zones principales : le parc archéologique, la mosquée Süleymaniye et ses sites associés zone de conservation, la mosquée Zeyrek et sa zone de conservation, et les remparts d’Istanbul.

Selon le Conseil international des antiquités et des sites dans le rapport d’évaluation, la Liste du patrimoine mondial sans Istanbul, qui est associée aux principaux événements politiques, religieux et artistiques du monde depuis plus de 2 000 ans, ne peut être imaginée.

Les biens culturels de cette région comprennent de nombreux monuments uniques et merveilles de l’architecture mondiale, notamment Sainte-Sophie (Ayasofya) et la mosquée Süleymaniye.

L’un des principaux architectes de l’architecture militaire est les remparts de la ville de Théodose II, une superficie de 6650 mètres, créée en 447.

Le parc archéologique, la mosquée Süleymaniye et sa zone de conservation associée, la mosquée Zeyrek et sa zone de conservation, et les remparts d’Istanbul.

Selon le Conseil international des antiquités et des sites dans le rapport d’évaluation, le patrimoine mondial Sans Istanbul, qui est associé aux principaux événements politiques, religieux et artistiques du monde depuis plus de 2 000 ans, ne peut être imaginé.

Les biens culturels de cette région comprennent de nombreux monuments uniques et merveilles de l’architecture mondiale, notamment Sainte-Sophie (Ayasofya) et la mosquée Süleymaniye.

L’un des principaux architectes de l’architecture militaire est les remparts de la ville de Théodose II, une superficie de 6650 mètres, créée en 447.

L’autre rive

L’ancienne région de Pera, qui signifie « l’autre plage », est un autre quartier historique d’Istanbul, sur la plage en face de la Corne d’Or. Elle a été colonisée par des Génois et des Vénitiens au XIIe siècle et représente la face occidentale de la ville.

L’ancienne ville d’Istanbul est caractérisée par des bâtiments tels que la tour de Galata construite par des Génois, les luxueux consulats qui étaient les ambassades avant le transfert de la capitale à Ankara, et les bâtiments d’art moderne de l’avenue İstiklal.

La cathédrale Saint-Antoine, lieu silencieux et tranquille de cette rue, est fréquemment visitée par des visiteurs fidèles de toutes les religions. Istanbul est également célèbre pour ses élégantes maisons en bois.

Le nouvel Istanbul

Istanbul est une ville mondiale dotée d’un centre financier et de services dans les domaines de la banque, des télécommunications, du marketing, de l’ingénierie et du tourisme, car c’est une ville au passé glorieux.

La ville propose des conférences internationales, des festivals, des expositions, des défilés de mode, des expositions sportives et des expositions d’art. Istanbul offre tout le soutien et les services nécessaires pour diverses conférences. Il offre d’excellents moyens de transport, de communication et d’hébergement avec les dernières technologies.

Le Bosphore

Le détroit du Bosphore est un détroit qui sépare l’Europe de l’Asie, et vous pouvez voir un merveilleux mélange entre le passé et le présent sur ses magnifiques plages. Yali est une villa en bois face à la mer, où il y a des hôtels modernes, des châteaux de pierre ruraux et de beaux complexes à proximité des villages de pêcheurs.

Si vous voulez voir le Bosphore, vous devez prendre un bateau le long de la plage. Le trajet peut durer environ six heures d’aller-retour à des prix très raisonnables. Il y a aussi des croisières nocturnes. Sur le front de la plage du Bosphore, vous pouvez observer l’eau se déplaçant rapidement.

Tous les artistes se retrouvent dimanche à Ortakwe pour montrer leurs œuvres, dans une exposition au bord de la rue. Le Boğaziçi, à Ortaköy, est le plus grand pont suspendu qui relie l’Europe et l’Asie. Il montre la beauté de l’architecture traditionnelle d’Istanbul.

Excursion à terre

L’un des plus beaux ponts d’Istanbul est le palais Beylerbeyi qui se trouve près du pont du côté asiatique et derrière le palais se dresse la colline de Çamlıca où l’on peut voir les magnifiques jardins paysagers.

Les villas ottomanes en bois d’Arnavutköy se trouvent sur la rive opposée. Vous pourrez profiter de la La beauté étonnante du pont et du Bosphore depuis la colline de Duatepe du côté européen et vous pouvez voir le magnifique parc Emirgan débordant de couleurs merveilleuses au printemps.

Le village de pêcheurs, Kanlica, est situé sur la côte asiatique et c’est une banlieue privilégiée des riches résidents d’Istanbul. Les gens viennent dans ce village pour visiter les restaurants et les cafés le long de ses rives pour déguster son célèbre yaourt.

Dans la baie de Tarabya, du côté européen, vous pouvez voir les yachts danser dans les marinas. Vous trouverez également des bars et des restaurants de poisson sur la route côtière. Sarıyer, le plus grand marché aux poissons d’Istanbul, est également célèbre pour son délicieux lait et ses pâtisseries.

La Corne d’Or

Istanbul est divisée en deux parties par l’estuaire en forme de corne, la Corne d’Or, où se trouvaient les meilleurs ports naturels du monde.

Dans cet endroit, vous pourrez admirer de magnifiques parcs et promenades sur les rives où le soleil couchant tombe d’une couleur dorée sur le eau.

Il y a beaucoup de vieilles maisons en bois, églises et synagogues qui datent de l’époque byzantine et ottomane tandis qu’à Fener, le Patriarcat orthodoxe réside.

De nombreux croyants viennent à Eyüp, un endroit un peu plus haut, pour visiter la tombe d’Eyüp en espérant que leurs prières seront exaucées. Ils y trouvent le café Pierre Loti, un endroit merveilleux sur la colline surplombant le sanctuaire où ils peuvent profiter d’une vue alternative sur Istanbul.

Arts, culture et divertissement

culture et divertissement à Istanbul Istanbul est considérée comme le centre international des arts et de la culture. Vous y trouverez une riche tradition d’opéra et de ballet, des théâtres présentant des œuvres turques et internationales. Il y a aussi des concerts, des expositions, des festivals, des ventes aux enchères, des conférences et des musées.

À Istanbul, vous trouverez des expositions permanentes et temporaires qui mettent en vedette de nombreux peintres turcs parmi les plus célèbres.

Le seul L’exposition internationale d’art contemporain en Turquie est l’Istanbul contemporain où se rencontrent de nombreux amateurs d’art, collectionneurs, galeries d’art et artistes du monde entier.

Les événements culturels les plus importants sont les festivals internationaux organisés par la Fondation d’Istanbul pour la culture et les arts. Ils comprennent la musique classique, le ballet, la danse moderne, l’opéra, le folklore, le jazz/pop, le cinéma, le théâtre et les arts visuels, des séminaires, des conférences et des conférences.

Divertissement splendide

Découvrez ISTANBUL et la vie nocturne de la place Taksim ! Istanbul propose de nombreux bars, pubs, discothèques et discothèques, ainsi que différents restaurants dans lesquels vous pourrez déguster une cuisine turque avec toutes ses variétés locales.

Il y a aussi la cuisine italienne, française, japonaise, chinoise et libanaise. Les discothèques peuvent proposer différents types de boissons tout au long du dîner. En outre, il y a des chansons turques, des danses du ventre et des discothèques modernes.

Kumkapı est le meilleur à Istanbul pour manger de grandes sortes de fruits de mer turcs et de boissons. Il y a aussi Ortaköy, sur les plages du Bosphore, où vous pourrez profiter de la meilleure vie nocturne d’Istanbul. Vous y trouverez des discothèques, des clubs de jazz, des restaurants de fruits de mer raffinés et des bars. Dans ces endroits, vous pouvez voir les pêcheurs vêtus de vêtements traditionnels ottomans.

Shopping

Shopping à Istanbul Istanbul est considérée comme un paradis du shopping pour tous les clients. Vous y trouverez des marchés couverts et des ateliers aux traditions anciennes, ainsi que des centres commerciaux et des grands magasins. Les deux marchés les plus visités d’Istanbul sont le Grand Bazar (Kapalı Çarşı) et le marché aux épices (Mısır Çarşısı).

Après le développement de Kapalı Çarşı, elle peut aujourd’hui vendre diverses choses comme des antiquités, des bijoux et de l’or dans plus de 3000 magasins. La même chose avec Mısır Çarşısı qui a le même objectif de soutenir Yeni Cami (Nouvelle Mosquée).

Les deux marchés étaient principaux lieux de commerce pendant la période ottomane et c’est pourquoi vous pouvez y voir des marchandises traditionnelles.

Vous pouvez également trouver des produits authentiques et de l’artisanat à Arasta Çarşısı (Arasta Bazaar), situé derrière la mosquée du Sultan Ahmet. Les amateurs de livres anciens devraient se rendre au Sahaflar Çarşısı (marché des libraires) situé entre la mosquée Beyazıt et Kapalıçarşı.

ARTICLES LIÉS