Le radiotélescope d’Arecibo (Porto Rico), « lieu de contact avec les extra-terrestres »

Le radiotélescope d’Arecibo est situé à Arecibo sur la côte nord de l’île de Porto Rico. Il est exploité par l’université Cornell. L’observatoire fonctionne sous le nom National Astronomy and Ionosphere Center (NAIC) même si les deux noms sont officiellement utilisés.

Ce télescope se distingue par sa grande taille : le diamètre de l’antenne principale est de 305 mètres, construite à l’intérieur de la dépression laissée par un effondrement. L’antenne est la plus grande antenne convergente incurvée du monde, ce qui lui donne la plus grande capacité de collecte d’ondes électromagnétiques. Sa surface est faite de 38 778 panneaux d’aluminium perforés, chacun mesurant environ 1 mètre sur 2 mètres, supportés par un maillage de câbles en acier.

La construction a commencé en 1960 et l’ouverture officielle a eu lieu le 1er novembre 1963.

Ce radiotélescope est le plus grand télescope simple jamais construit. Il collecte divers données venant de l’espace et a permit de faire plusieurs découvertes importantes: la période de rotation de mercure (59 jours), la détection d’astéroïdes, d’exoplanétes…
Même s’il a été utilisé pour divers usages, il est utilisé principalement pour l’observation d’objets stellaires.

En 1974 un message radio a été envoyé vers l’Amas d’Hercule (un amas d’environ 100 000 étoiles, situé à 25 000 années lumières) à d‘éventuelles civilisation extra-terrestres.

Par ailleurs le télescope est apparu dans le film de James Bond GoldenEye, où Alec Trevelyan communiquait avec le satellite russe qui devait détruire Londres.

Dans l’épisode de X-Files intitulé Petits Hommes Verts, l’agent Fox Mulder est envoyé à l’observatoire d’Arecibo par un sénateur des États-Unis parce qu’ils ont été en contact avec une vie extra-terrestre. L’observatoire devait être détruit par un groupe d’agents du gouvernement pour empêcher que le public découvre la vérité.

Le télescope est apparu également dans les films Contact, The Arrival, The Losers et La Mutante 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *